Égypte : l'État islamique revendique l'attaque contre un bus de fidèles coptes

03 Novembre, 2018, 03:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Voir les

Au moins sept fidèles chrétiens coptes ont été tués ce vendredi en Egypte quand des hommes armés ont ouvert le feu sur le bus dans lequel ils voyageaient, a indiqué l'évêque de la province, joint au téléphone par l'AFP. Ils effectuaient un pèlerinage autour du monastère de Saint-Samuel. Ils ont été attaqués alors qu'ils rentraient chez eux en bus. "Mes condoléances, avec une profonde tristesse, aux martyrs qui sont tombés aujourd'hui entre les mains de traîtres (.)", a écrit le président Abdel Fattah al-Sissi sur Twitter.

La série noire a frappé les coptes depuis fin 2016.

"Un bus transportant des coptes a été attaqué près du monastère Saint-Samuel (...) faisant 7 morts et 7 blessés", a déclaré une source des services de sécurité. L'attentat a fait sept morts et 14 blessés, précise le média.

Des hommes masqués avaient ordonné aux chrétiens de descendre de l'autocar et d'abjurer leur foi, avant de les exécuter.

Deux attentats ont eu lieu le dimanche des Rameaux en avril 2017 à Tanta au nord du Caire et à Alexandrie, faisant 45 morts. Celui-ci a été sans cesse renouvelé depuis.

Des chrétiens ont aussi été attaqués, poussant des dizaines de familles à fuir cette région début 2017.

Une branche égyptienne de Daech sévit dans le nord de la péninsule du Sinaï où ce groupe terroriste attaque régulièrement les forces de sécurité.

Des centaines de policiers et soldats ont été tués en cinq années d'affrontements dans une région entièrement bouclée et totalement inaccessible pour la presse.

En février 2018, l'armée a lancé une vaste offensive contre les jihadistes dans le Sinaï. Cette communauté chrétienne est la plus ancienne et la plus importante au Moyen-Orient. Ces derniers les accusent de soutenir le président Abdel Fattah al-Sissi après que ce dernier, alors chef de l'armée, eut destitué en 2013 le Frère musulman Mohamed Morsi, élu chef de l'État un an plus tôt.

Recommande: