Plus de 5.000 soldats américains déployés à la frontière mexicaine

01 Novembre, 2018, 21:59 | Auteur: Lynn Cook
  • La face cachée du nouvel aéroport d’Istanbul                         En savoir plus

Arriver aux Etats-Unis sera une véritable gageure.

Le département américain de la Défense annonce qu'il déploie 5200 soldats à la frontière du sud afin de "renforcer" la sécurité, alors qu'une caravane de migrants traverse le Mexique en direction des États-Unis.

Plus de 5000 militaires américains vont être déployés à la frontière mexicaine pour empêcher l'entrée sur le territoire d'une caravane de migrants centraméricains fuyant la violence et la misère dans leurs pays, a annoncé lundi le Pentagone.

" D'ici à la fin de la semaine, nous allons déployer plus de 5.200 soldats à la frontière sud-ouest " qui s'ajouteront aux quelque 2.000 membres de la Garde nationale déjà sur le terrain, a affirmé lors d'une conférence de presse le général Terrence O'Shaughnessy.

Donald Trump, qui se heurte au refus du Congrès de financer la construction d'un mur le long de la frontière avec le Mexique, promesse emblématique de sa campagne électorale de 2016, a sollicité l'aide de l'armée à plusieurs reprises ces derniers jours.

Et s'adressant directement aux migrants centraméricains, dont la caravane a pris le départ du Honduras le 13 octobre, il a lancé: " S'il vous plaît, faites demi-tour, vous ne serez pas autorisés à entrer aux États-Unis, à moins de suivre la procédure légale ".

Selon l'ONG Pueblos Sin Fronteras, la caravane ne compte plus que 4 000 personnes. "C'est une invasion de notre pays et notre armée vous attend", a affirmé le président américain, sur Twitter.

En avril, face à la progression d'une autre caravane de migrants, il avait ordonné l'envoi d'un maximum de 4.000 membres de la Garde nationale.

Plus au Sud, sur le pont frontalier, les autorités mexicaines ont bloqué l'entrée de milliers de Honduriens depuis le Guatemala. Environ 2 100 ont été déployés.

Des centaines de migrants honduriens se sont jetés dans le fleuve frontalier Suchiate à Tucun Uman (Guatemala) pour passer au Mexique et poursuivre leur route vers les États-Unis.

Dimanche, un Hondurien est décédé après avoir été touché par un projectile, alors que les migrants tentaient de forcer le passage pour entrer au Mexique.

Les autorités mexicaines ont indiqué avoir reçu 1 743 demandes d'asile depuis l'entrée de cette caravane sur le sol mexicain.

Recommande: