VIDÉO. Erdogan inaugure à Istanbul un aéroport aux dimensions pharaoniques

29 Octobre, 2018, 22:54 | Auteur: Aubrey Nash
  • Turquie l'inauguration du nouvel aéroport crée la polémique

Le nouvel aéroport d'Istanbul, appelé à devenir le plus grand au monde, a été inauguré lundi par de Recep Tayyip Erdoğan.

"J'espère que l'aéroport (.) sera bénéfique à notre région et au monde", a déclaré M. Erdogan lors d'une cérémonie en grande pompe, ajoutant que le nom du nouvel aéroport était l'"aéroport d'Istanbul".

La construction, qui s'est faite à marche forcée, a pris du retard et le nouvel aéroport ne tournera à plein régime qu'à partir du 29 décembre.

Le nouvel aéroport d'Istanbul, qui devrait voir le jour dans dix ans, pourrait battre tous les records.

Pour rappel, en 2017, l'aéroport américain d'Atlanta arrivait en tête de ce classement avec 103,9 millions de passagers par an. Erdogan entend ainsi symboliser les gros projets d'infrastructures qu'ils a lancés depuis son installation au pouvoir, une façon aussi de prendre sa place, une bonne place, dans les livres d'histoire.

Le nouvel aéroport d'Istanbul peut aussi se targuer d'être la première plateforme en Europe de type greenfield, c'est-à-dire construite sur un site vierge, depuis près de 20 ans, d'après les précisions d'ACI.

L'édifice, qui a nécessité un budget de 10,5 milliards d'euros de travaux, présente un visage futuriste avec de nombreuses ouvertures vitrées, des lignes courbes et des équipements dernier cri. Enfin, la présence prévue lundi à l'inauguration du président soudanais Omar el-Béchir, recherché pour génocide par la Cour pénale internationale, risque de faire grincer des dents.

Lorsque les quatre phases de construction et d'expansion seront terminées, vers 2028, cet aéroport comptera six pistes et deux terminaux répartis sur un gigantesque site de 76 kilomètres carrés, selon (.) Lire la suite sur 20minutesTurquie: Le bilan passe à 19 morts dans l'accident d'un véhicule de migrantsPasteur libéré en Turquie: Donald Trump prédit "d'excellentes relations" avec ErdoganVIDEO. L'an prochain, nous allons ajouter 40 appareils à notre flotte. Turkish Airlines devrait assurer une large part de ce trafic grandissant, avec "120 millions de passagers par an d'ici à 2023", selon la compagnie.

Cet aéroport fait partie, avec le troisième pont sur le Bosphore et le tunnel sous ce même détroit inaugurés en 2016, des grands projets d'infrastructures ardemment défendus par M. Erdogan, qui veut transformer la Turquie à temps pour le centenaire de la République, en 2023.

L'impact sur l'environnement serait en effet très "désastreux" selon des associations écologistes, car l'aéroport est bâti près d'un lac servant de réserve d'eau potable, et les conditions de travail des quelques 34 000 ouvriers investis sur ce chantier s'avèrent précaires. Plusieurs centaines d'entre eux ont été arrêtés après avoir manifesté pour demander une amélioration de leurs conditions et dénoncer des retards dans le versement des salaires. La plupart ont été relâchés, mais une vingtaine sont encore écroués.

Recommande: