Enquête après la mort d'un ado — Momo Challenge

23 Octobre, 2018, 20:41 | Auteur: Lynn Cook

Plus le temps passe, plus ce jeu morbide propose des défis dangereux, qui peuvent aller jusqu'au suicide. Comme beaucoup de jeu de ce genre (à l'instar du Blue Whale challenge ou du Fire challenge), le but de ce défi est de se faire du mal et d'accomplir des actes plus dangereux les uns que les autres. "L'adolescent a été découvert il y a une semaine, durant le week-end dans sa chambre, pendu avec sa ceinture de kimono alors qu'il avait plein de projets " est-il écrit sur le site 20 minutes.

La famille a expliqué que certains des "défis" auxquels il se serait soumis l'avaient laissé des traces sur son corps, des scarifications ou des bleus.

Une enquête a été ouverte pour déterminer si oui ou non la victime a été influencée par ce nouveau défi dangereux que les jeunes se partagent via WhatsApp, symbolisé par une photo de profil effrayante représentant un monstre aux allures de mort-vivant.

"Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de la Guerche", a indiqué le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet, joint vendredi soir, par "l'AFP". Les parents mettent en cause le phénomène "Momo Challenge".

Le "Momo Challenge" inquiète jusqu'à l'Assemblée nationale.

"Vont être exploités l'ensemble des éléments, le téléphone, l'ordinateur" de l'adolescent, a indiqué le procureur qui a "demandé qu'une association d'aide aux victimes prenne contact avec les parents".

Avant ce drame survenu en Bretagne, les autorités françaises avaient commencé à prendre la mesure du danger: Gabriel Attal, député LREM, avait même alerté Gérard Collomb sur les pressions psychologiques et les menaces de mort qui découlaient de ce "jeu". Une adolescente s'était ainsi donné la mort en Argentine.

Recommande: