Elections locales en Côte d'Ivoire: le PDCI perd, mais…gagne

17 Octobre, 2018, 00:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Après les proclamations des résultats les protestations s’emparent du pays: Bédié consolide ses liens avec l’opposition

Selon la porte-parole de cette institution électorale, Victoire Alley qui a proclamé les premiers résultats de ce scrutin sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne ( RTI, télévision nationale), sur 41 sièges, le RHDP arrive en tête avec 21 communes remportées, suivi des listes indépendantes ( 14) et en troisième position, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( PDCI-RDA, ex-Parti unique) qui a raflé 6 sièges. La proclamation de la victoire de Jacques Gabriel Ohouo, a mis fin à une tension perceptible marquée par une marche de protestation de ses partisans prévue ce lundi 15 octobre 2018.

Le Plateau, quartier des affaires d'Abidjan et commune la plus riche du pays, cristallisait une bonne partie des tensions, d'autres incidents ayant eu lieu dans le pays.

Le PDCI a rompu son alliance de gouvernement avec le RHDP il y a deux mois, en désaccord sur la formation d'un parti unifié en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Après une nuit de tension, les urnes ont été transférées dimanche à la CEI départementale au nord-est d'Abidjan. Les forces de l'ordre y ont dispersé les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

En début d'après-midi, lors de la compilation, la CEI, sans proclamer de résultats, a semblé donner la victoire à M. Sawegnon, malgré les protestations des représentants de M. Ehouo et sous les regards circonspects d'observateurs de l'Union européenne.

Le PDCI "déplore le braquage éhonté des résultats qui se profilent à l'horizon notamment" dans les communes abidjanaises du "Plateau, Koumassi, Port-Bouët, Cocody", et dans les régions du "Gontougo (Nord Est), Indenié-Djuablin (Est) et Lôh-Djibouo (Cente-ouest)", a fait savoir le secrétaire exécutif Maurice Kacou Guikahué, face à la presse. "On a identifié des bureaux où il y a eu des irrégularités, et là il y a eu refus de signer" les PV, a-t-il expliqué.

"On est légalistes, on attend les arbitrages de la CEI", a-t-il assuré, réfutant également toute manoeuvre d'intimidation de la part de ses partisans. Samedi, les élections municipales et régionales n'ont pas attiré les foules dans les bureaux de vote.

Recommande: