Cyclisme - Tour de Lombardie : Victoire du Français Thibaut Pinot

16 Octobre, 2018, 22:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Tour de Lombardie- LIVE VIDEO le final du Tour de Lombardie

Gagner devant Vincenzo Nibali, c'est ce que je pouvais rêver de mieux.

Amoureux des courses italiennes, le Français a conclu en beauté une semaine incandescente. "Je suis probablement dans la meilleure forme de ma carrière", a déclaré le Français au micro de la chaîne L'Equipe. C'est formidable. [.] La clé, aujourd'hui, c'était d'attaquer. Il a attaqué dans la Sormano, peu de coureurs l'auraient fait. Les trois hommes ont ensuite reçu le renfort de la pépite colombienne Egan Bernal (Team Sky) pour rouler dans la descente et sur le plat. Quand Vincenzo a attaqué, je me suis dit que c'était le bon coup. Mais le Français et l'Italien étaient bien les plus forts et sèment leurs compagnons d'échappée dans la montée du Civiglio.

"J'ai vu qu'il se mettait à ma hauteur quand j'attaquais et j'ai compris que c'était du bluff".

Le coureur de Mélisey (Haute-Saône) est le deuxième coureur français à gagner un monument depuis vingt ans. Mais Nibali, coureur d'orgueil, a trouvé les ressources pour se détacher et prendre la deuxième place, à 32 secondes du vainqueur.

Au sommet, Pinot a basculé avec une vingtaine de secondes sur son compagnon qui a été rejoint dans le final par les premiers contre-attaquants.

Avant Démare, vainqueur de Milan-San Remo en 2016, aucun Français ne s'était imposé depuis 1997 dans l'une des cinq grandes courses d'un jour, labellisées "monument" par l'Union cycliste internationale (UCI), depuis 1997 et le succès de Laurent Jalabert en Lombardie. Quant à l'écart creusé à l'arrivée, il est, selon les spécialistes italiens, le plus important à l'arrivée depuis le succès de l'Italien Andrea Tafi (2 min 19 sec) en 1996. A l'exemple de son Giro terminé à l'hôpital pour soigner un début de pneumonie alors qu'il était sur le podium virtuel à 36 heures de l'arrivée. Il s'est comporté en parfait équipier au Championnat du monde, en sacrifiant ses proches chances, pour aborder les dix derniers jours de la saison avec une motivation exacerbée.

Surmotivé pour les dernières courses de la saison, le Franc-Comtois a apprécié de gagner de cette manière, éclatante, sous la lumière dorée du lac de Côme.

Recommande: