L'Eglise orthodoxe ukrainienne rompt avec Moscou

12 Octobre, 2018, 13:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Patriarche Filaret Denisenko à la tête de l'Eglise orthodoxe en Ukraine lors d'une conférence de presse à Kiev le 11 octobre.                  REUTERS  Valentyn Ogirenko

La reconnaissance par le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique de Constantinople de l'Église ukrainienne indépendante est une catastrophe, surtout pour les orthodoxes d'Ukraine, d'après le porte-parole du Patriarcat de Moscou Alexandre Volkov. Une décision historique qui met fin à 332 années de tutelle religieuse russe dans le pays.

Le président ukrainien Petro Porochenko a salué une mesure qui "dissipe les illusions impérialistes et chauvines de Moscou".

Autre décision prise: la révocation des dispositions légales de 1686 rattachant la métropole de Kiev au Patriarcat de Moscou. De là, le patriarche Bartholomée a décidé d'accorder l'autocéphalie à l'Église ukrainienne.

Selon le chef du département synodal du Patriarcat de Moscou Vladimir Legoïda, les décisions non canoniques du Patriarcat de Constantinople concernent le sort de millions de personnes en Ukraine et dans le monde orthodoxe, puisqu'il s'agit d'une "tentative de saper les bases du système canonique de l'orthodoxie".

Dans un communiqué, le synode acte l'octroi du "statut d'Eglise autocéphale à l'Eglise d'Ukraine", la libérant de ses attaches avec l'Eglise orthodoxe russe.

Recommande: