Une télévision diffuse des images de vidéosurveillance — Journaliste saoudien disparu

11 Octobre, 2018, 05:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Journaliste disparu Riyad donne le feu vert à Ankara pour perquisitionner son consulat                AFP 2018 OZAN KOSE

Cette révélation intervient après la publication, ce mercredi, par le New York Times d'une information selon laquelle l'équipe saoudienne aurait apporté en Turquie une scie pour démembrer Jamal Khashoggi.

A Londres, le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt a indiqué avoir rencontré l'ambassadeur saoudien pour réclamer "des réponses urgentes", au sujet de M. Khashoggi.

Des manifestants brandissent des photos de Jamal Khashoggi lors d'une manifestation en Turquie.

Dérangeant, ce dernier a-t-il été kidnappé à cause de sa plume?

Des télévisions turques ont diffusé mercredi des images de vidéosurveillance montrant notamment l'entrée au consulat saoudien d'Istanbul de M. Khashoggi et de l'équipe soupçonnée d'être responsable de sa disparition.

Confirmation a été faite hier de la proposition formulée par le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane, dans l'affaire du journaliste disparu: l'Arabie saoudite a accepté la demande du gouvernement turc qui entend fouiller de fond en comble son consulat à Istanbul. Sur les images, le journaliste apparaît, entrant dans le consulat à 13h14 tandis qu'un van noir est visible, garé à proximité.

Aux alentours de 13h30, mardi 2 octobre, Jamal Khashoggi s'est rendu au consulat de Riyad à Istanbul pour faire des démarches administratives. Six véhicules ont également été vus sortant du consulat deux heures et demie après que Khashoggi y soit entré, rapporte le quotidien turc Sabah, selon lequel il serait également possible que le journaliste n'ait pas été tué, mais plutôt exfiltré du pays.

Une capture d'écran des images de vidéosurveillance le montrant entrer au consulat avait déjà été diffusée par certains médias, mais la chaîne turque 24 TV est la première à diffuser les vidéos. Des sources turques ont affirmé ce week-end que le journaliste avait été assassiné dans le consulat, ce que l'Arabie saoudite dément. Autre élément dérangeant: en dépit de l'hypothèse d'un assassinat violent émis par des officiels turcs dans des journaux internationaux, certains médias turcs proches du gouvernement en place ont assuré que la police était toujours en train d'explorer la piste du simple enlèvement.

La chaîne 24 TV et d'autres chaînes ont aussi diffusé des images qu'elles affirment être celles des membres de ce groupe arrivant à l'aéroport d'Istanbul puis à leur hôtel.

L'éditorialiste saoudien est l'un des principaux critiques du pouvoir de Ryad, et sa disparition fait craindre un véritable assassinat. L'un d'eux, Salah Muhammed Al-Tubaigy, a la même identité qu'un lieutenant-colonel du département saoudien de médecine légale.

La police turque avait révélé samedi qu'un groupe de 15 Saoudiens avait fait l'aller-retour à Istanbul et au consulat le jour de la disparition du journaliste, exilé depuis 2017 aux États-Unis, après être tombé en disgrâce à la cour du prince héritier Mohammed ben Salmane. Selon la chaîne, ils ont quitté l'hôtel dans la matinée pour se rendre au consulat puis sont repartis dans la soirée. Il a en outre sommé les autorités saoudiennes de "prouver" que M. Khasshoggi est bien ressorti du consulat comme elles le prétendent.

Le quotidien turc progouvernemental Sabah avait révélé mardi que deux avions privés étaient arrivés d'Arabie saoudite à Istanbul ce jour-là et que les personnes à leur bord avaient des chambres réservées dans des hôtels proches du consulat mais qu'ils n'y avaient pas passé la nuit.

Elle a dit qu'elle demandait au président américain Donald Trump et à son épouse Melania de l'aider à découvrir les circonstances de la disparition de Jamal.

Recommande: