Temaru annonce le dépôt d'une plainte pour crime contre l'humanité — Nucléaire

11 Octobre, 2018, 04:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Temaru annonce le dépôt d'une plainte pour crime contre l'humanité — Nucléaire

Oscar Temaru, dirigeant indépendantiste de la Polynésie française a déposé le 2 octobre dernier, une plainte pour crimes contre l'humanité, devant la Cour pénale internationale, à l'intention de la France.

"Nous le devons à toutes les personnes décédées des conséquences du colonialisme nucléaire", a ajouté l'ex-président de la Polynésie, un archipel français situé dans le Pacifique et qui compte 270 000 habitants.

Le résultat direct d'une colonisation "
Pour nous, les essais nucléaires français ne sont que le résultat direct d'une colonisation.

Tous ont également dénoncé le retrait à la demande du comité des 24, en juin dernier, du paragraphe 11 de la résolution de 2017 de la quatrième commission, relatif aux conséquences du nucléaire.

"Depuis le début des essais nucléaires jusqu'au milieu des années 1980, la santé publique en Polynésie était assurée par le Service de santé des armées, qui a tout fait pour couvrir du secret militaire les données sanitaires", rappelle l'Observatoire des armements, qui a travaillé sur les impacts sanitaires et environnementaux de ces essais. Ils demandent au président de la 4e commission la réintroduction de ce libellé dans le prochain projet de résolution.

Du côté de l'actuelle direction polynésienne, le président de la collectivité d'outre-mer Edouard Fritch a assuré que son "pays ne vi [vait] nullement une situation coloniale, ni une situation d'oppression, ni une situation de confiscation de [ses] richesses naturelles par l'Etat Français". "Cette poursuite en justice a pour objectif de demander des comptes à tous les présidents français vivants depuis le début des essais nucléaires contre notre pays", a-t-il dit. Contrairement au discours français, nous n'avons pas accepté d'accueillir ces essais, ils nous ont été imposés avec la menace directe de l'établissement d'une gouvernance militaire si nous refusions. Seule une vingtaine de Polynésiens atteints de cancers auraient obtenu une indemnisation. Des appels à dialoguer " ignorés " Le dirigeant indépendantiste a précisé qu'un " dialogue responsable " avait été recherché depuis 2013 avec " la puissance administrative " sous la supervision des Nations unies.

Tous les essais ont eu des retombées radioactives, et certains en ont eu de "très importantes, en particulier à cause des conditions météorologiques, sur les îles alentour", d'après un rapport sénatorial de 2013, qui pointe les défaillances dans l'indemnisation.

Selon Reuters, des juristes estiment que la plainte des indépendantistes ne devrait pas aboutir, la CPI n'étant compétente que face à des crimes graves et répétés, commis après le 1er juillet 2002, qui touchent l'ensemble de la communauté internationale. En revanche, le Conseil de sécurité de l'ONU, dont la France est membre permanent, a le pouvoir de saisir le procureur de la CPI pour des faits antérieurs à cette date.

Recommande: