Majorque déplore 10 morts et de gros dégâts

11 Octobre, 2018, 11:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Vidéos. Graves inondations à Majorque : au moins neuf morts et plusieurs disparus

Très concerné par les conséquences des inondations survenues aux Baléares dans la nuit de mardi à mercredi, des incidents qui ont provoqué la mort de dix personnes dans l'Est de l'île de Majorque dans les communes de Sant Llorenç des Cardassar, s' Illot et Artà, l'Espagnol, né lui-même à Manacor, une commune limitrophe, où il réside toujours, a affiché son soutien aux victimes à travers un tweet publié mercredi et surtout ouvert les porte de son académie aux personnes impactées.

Une rue de Sant Llorenc des Cardassar, dans les Baléares, après une inondation qui a faut au moins neuf morts, le 10 octobre 2018. Près de " 220 litres de pluie par mètre carré sont tombés", a détaillé le gouvernement régional des Baléares.

La zone la plus touchée par ces inondations est située à 60 km à l'est de la capitale de l'île, Palma de Majorque.

Un enfant restait en revanche porté disparu, avaient dit plus tôt ces services qui informent sur la situation en catalan, espagnol, anglais et allemand, signe du nombre important de Britanniques et d'Allemands présents dans l'île.

Une centaine de renforts avec deux hélicoptères, huit véhicules et des chiens sont arrivés mercredi matin sur l'île, selon l'Unité militaire d'urgence espagnole.

Les images diffusées par la télévision publique espagnole ou des médias locaux montrent des voitures entraînées par le courant et des maisons inondées.

Rafael Nadal, originaire d'un village proche de Majorque, a mis ses centres sportifs à disposition afin de venir en aide aux gens touchés par les graves inondations qui sévissent. "Heureusement que j'étais collé à un mur, j'ai pu sortir par la fenêtre et je me suis réfugié sur le toit de la maison d'un voisin", a raconté Pedro Sanchez à l'AFP.

Plus de 500 personnes participaient aux opérations de recherche des disparus et de prise en charge des victimes, selon les autorités locales. Sur place, il a souligné les " circonstances absolument extraordinaires du phénomène météorologique d'hier " et promis des fonds pour aider les victimes.

Une centaine de personnes ont passé la nuit de mardi à mercredi dans des lieux d'accueil, comme des gymnases.

Le gouvernement régional des Baléares a décrété trois jours de deuil.

Recommande: