L'abstention fait échouer un référendum contre le mariage pour tous — TÊTU | Roumanie

10 Octobre, 2018, 01:37 | Auteur: Lynn Cook
  • Roumanie : les électeurs boudent le référendum contre le mariage des couples homosexuels

A cinq heures de la clôture des urnes, 15% seulement des 19 millions d'électeurs avaient effectuer leur devoir électoral. Or pour valider la consultation, un seuil de 30% doit être rempli. "On devrait laisser à tout le monde le choix de se marier ou non, sans égard pour l'orientation sexuelle", a confié Ileana Popescu, une retraitée, après avoir assisté à la messe dominicale à Bucarest. "Initié par des ONG proches de la puissante Eglise orthodoxe et réunies au sein d'une " Coalition pour la famille ", le référendum appelait les Roumains à inscrire dans la loi fondamentale que seuls " un homme et une femme " peuvent s'unir et non plus des " époux ", comme stipulé actuellement. "Voleurs d'enfants, pédophiles, malades mentaux", a-t-on pu entendre.

Andrei, jeune entrepreneur, n'a pas eu peur de comparer le référendum à une mascarade.

" L'agressivité qui a marqué la campagne pour le +oui+, la tentative d'instiller la haine contre une minorité ont rendu les Roumains réticents à voter", explique à l'AFP le sociologue Gelu Duminica. Les opposants à une modification de la Constitution ayant fait le pari du boycott, la victoire du "oui" est presque assurée.

D'un point de vue légal, rien ne changera à l'issue du référendum, puisque la législation roumaine n'autorise actuellement ni le mariage entre personnes de même sexe, ni l'union civile. Les adversaires au référendum estiment toutefois que le projet alimente l'homophobie et éloigne le pays des valeurs progressistes. Le scrutin se poursuit dimanche.

Les sociaux-démocrates du PSD au pouvoir comptent sur ce scrutin pour mobiliser la Roumanie rurale et conservatrice, le coeur de leur électorat, alors que le parti est en perte de vitesse, accusé de vouloir affaiblir la lutte contre la corruption et de contrôler la justice qui a épinglé nombre de ses élus.

"Mon éducation orthodoxe, mon éducation traditionnelle me font dire +oui+, c'est comme ça que je vois la continuité de ce peuple", a récemment déclaré le patron du PSD, Liviu Dragnea. Ainsi, ce sont près de 80% d'électeurs qui ont préféré suivre le mot d'ordre des associations LGBT, "reste chez toi et fais l'amour", plutôt que de céder aux discours haineux tendant à assimiler le mariage homosexuel à "l'enfer sur terre", ou encore à un mariage "entre un homme et un animal".

Le gouvernement avait pourtant organisé cette consultation sur deux jours pour maximiser ses chances d'obtenir les 30% de participation nécessaires afin que le référendum soit valide.

Recommande: