Inconduite sexuelle: le cardinal Ouellet à la défense du pape François

09 Octobre, 2018, 04:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Le cardinal Theodore McCarrick le 4 mars 2013 au Vatican

Le cardinal Marc Ouellet, qui occupe le poste de préfet pour la Congrégation des évêques, s'est porté à la défense du pape en pourfendant ses critiques dans une lettre ouverte adressée à Mgr Carlo Maria Vigano.

Cité du Vatican (AFP) - Le pape François a ordonné une enquête approfondie dans les archives du Vatican sur l'ex-cardinal américain Theodore McCarrick, interdit en juillet d'exercer son ministère après des accusations d'abus sexuels, affirmant aussi que le silence sur ce type d'agissements "ne peut plus être toléré" dans l'Eglise.

Le 26 août, Carlo Maria Vigano avait publié une lettre de 11 pages dans laquelle il accusait une vingtaine de prélats du Vatican et de l'Église catholique américaine d'avoir couvert ces agissements et réclamait la démission du pape en raison de son rôle dans cette affaire. Il a choisi de le faire trois jours après le coup d'envoi d'un synode d'évêques au Vatican consacré aux jeunes.

En 2005, deux hommes ont obtenu un règlement de la part de deux diocèses du New Jersey après avoir accusé Theodore McCarrick de les avoir agressés sexuellement ou harcelés. "On doit comprendre que les décisions qui sont prises par le Souverain pontife reposent sur les informations dont on dispose au moment précis", a cependant justifié le cardinal, en affirmant que les allégations qui visaient Theodore McCarrick n'étaient pas appuyées par suffisamment de preuves.

"Le Saint-Siège est conscient que pourraient émerger de l'examen des faits et des circonstances, des choix qui ne seraient pas cohérents avec l'approche contemporaine réservée à de telles questions", commente-t-il. "Néanmoins, comme l'a dit le pape François, 'nous suivrons le chemin de la vérité, où qu'il nous porte'".

Le cardinal Ouellet remet cependant cette version des faits en doute.

Recommande: