Alphabet ferme Google+ après une faille de protection de données

09 Octobre, 2018, 10:50 | Auteur: Lynn Cook
  • La faille sur le réseau social Google+ a été détectée en mars

Le média américain nous apprend qu'au printemps dernier, Google a mis le doigt sur une faille de sécurité mettant en péril les données privées de centaines de milliers d'utilisateurs de Google+ - et je ne pense pas trop m'avancer en affirmant que nous sommes nombreux à posséder un compte Google+ même s'il est inactif. Malgré un grand nombre d'inscrits (toute personne ayant un compte gmail étant d'office inscrit sur Google +), le temps passé sur le réseau n'a jamais décollé, en faisant une plateforme très peu vivante et donc inutile.

Des données postées par les utilisateurs, comme des messages, des informations sur le compte Google ou des numéros de téléphone, n'ont pu être vues ni consultées, ajoute Google, avançant toutefois qu'il ne pouvait identifier avec certitude les utilisateurs touchés par la faille, ni leur localisation.

Outre le demi-million de comptes, jusqu'à 438 applications sont également concernées par cette faille mise au jour lors d'un audit interne.

Google admet que les données personnelles de 500.000 utilisateurs de Google+ pourraient avoir été accessibles à des développeurs extérieurs.

The Wall Street Journal fait état d'une note rédigée par les services juridiques de l'entreprise et transmise à ses dirigeants.

"A chaque fois que des données d'un utilisateur sont affectées, nous faisons plus que ce que nous demande la loi et appliquons plusieurs critères pour déterminer si nous devons le notifier", a répondu à l'AFP un porte-parole de Google. Le réseau social de la firme californienne va fermer ses portes auprès du grand public d'ici 10 mois, vient d'annoncer Google.

Il est aussi possible de créer des communautés au sein desquelles les participants peuvent échanger, dialoguer et partager de l'information sur des thématiques précises, tandis que le système de dialogue vidéo (Google Hangout) permet de tenir des téléconférences.

C'est la fin de Google+.

Un scénario qu'a confirmé Google lundi dans un communiqué, détaillant l'étendue des informations d'utilisateurs auxquelles ont pu avoir accès des applications tierces à partir de cette faille. Ainsi, l'arrêt de Google+ se fera progressivement au cours de dix prochains mois jusqu'en août 2019.

Recommande: