Luc Besson, accusé de viol par une actrice, entendu par la police

06 Octobre, 2018, 22:57 | Auteur: Sue Barrett
  • Accusé de viol, Luc Besson a été entendu par la police et dément formellement les faits qui lui sont reprochés

Une plainte qui a entraîné d'autres témoignages de femmes dénonçant le comportement du réalisateur. Le réalisateur et producteur Luc Besson a répondu aux questions des policiers mardi 2 suite aux accusations de viol dont il est l'objet, émanant de l'actrice Sand Van Roy. Pendant plusieurs heures, le réalisateur a démenti les accusations de l'actrice.

Pendant l'audition de cette semaine, le cinéaste a farouchement contesté les accusations de la plaignante, a-t-on appris de sources concordantes. Me Thierry Marembert, l'avocat de Luc Besson, a confirmé cette audition au Point: "Mon client a effectivement été interrogé comme il l'avait demandé".

Selon une source judiciaire, au terme de quatre mois et demi d'enquête, le dossier est désormais entre les mains de l'équipe du procureur. Il peut notamment décider d'un classement sans suite, ordonner des investigations complémentaires ou, s'il juge les indices suffisants, ouvrir une information judiciaire, obligatoire en matière criminelle.

L'audition étant "libre", les enquêteurs ont estimé qu'il n'était pas nécessaire, à ce stade, de placer le réalisateur de Léon en garde à vue, ni de le confronter à la plaignante. Luc Besson ne voit aucun "événement particulier" ayant pu laisser que l'entrevue se terminerait par une dénonciation d'actes de viol. La veille, elle avait rejoint Luc Besson dans sa chambre d'hôtel au Bristol avec qui elle racontait entretenir une relation intime depuis deux ans et s'y être sentie obligée compte tenu de leurs rapports professionnels. En juillet, cette comédienne et mannequin belgo-néerlandaise avait déposé une deuxième plainte pour viols portant sur des faits commis antérieurement sur une période d'environ deux ans, selon une source proche du dossier. Une ex-directrice de casting, qui avait dénoncé auprès du parquet des agressions sexuelles, a été entendue comme témoin en septembre par les enquêteurs.

Recommande: