Ain : un nombre anormalement élevé de bébés naissent sans bras ou main

28 Septembre, 2018, 23:18 | Auteur: Jonathan Ford
  • Pixabay

Sept enfants sont nés sans bras ou mains entre 2009 et 2014 dans un rayon de 17 km autour de la ville de Druillat dans l'Ain, a rapporté France 2 le mercredi 26 septembre. L'OEil du 20 heures de France 2 a enquêté sur ces étranges malformations. A priori, rien ne montre que ces "agénésies transverses du membre supérieur" soient dues à une anomalie génétique ni à une prise particulière de médicaments. Les journalistes ont pu consulter un rapport médical longtemps resté confidentiel. La région Auvergne-Rhône-Alpes, qui cofinançait le Remera, considère en effet que cela ne fait plus partie de ses attributions. Fin des subventions publiques pour le Remera " On a interrogé toutes les mères avec un questionnaire très poussé sur leurs habitudes de vie. "Le seul point commun c'est que toutes ces femmes vivent en zone rurale au milieu des champs de maïs et de tournesols", a-t-elle prévenu. Deux ans plus tard, Santé Publique France répond: "Compte tenu de la nature du problème détecté et de ses répercussions sociétales, en termes de craintes des populations concernées, une vigilance renforcée semble nécessaire".

Aujourd'hui, après 45 années d'existence, la structure Remera pourrait disparaître. Quant à l'autre financeur de l'organisme, l'Inserm, il estime que l'apport du Remera à son travail de recherche scientifique est trop faible pour justifier d'un soutien financier. "Les conséquences sont très simples, c'est la fin de la surveillance des malformations, c'est-à-dire clairement la fin de l'alerte aussi", explique l'épidémiologiste laissant clairement entendre que le mystère ne sera sans doute jamais résolu.

Parallèlement, des médecins de Bretagne et des Pays de Loire ont alerté les autorités après avoir constaté la naissance de sept enfants sans bras, en l'espace de quelques mois.

Recommande: