Trump fait bloc derrière son candidat dans la tourmente — Cour suprême

19 Septembre, 2018, 19:53 | Auteur: Lynn Cook
  • COUR SUPRÊME LA CONFIRMATION DE KAVANAUGH FRANCHIT UN NOUVEL OBSTACLE

Le président américain a affiché sa confiance lundi sur la confirmation de son candidat à la Cour suprême, accusé d'agression sexuelle quand il était lycéen.

C'est un témoignage qui pourrait remettre en question la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême des Etats-Unis. Par "devoir civique", la chercheuse en psychologie qui souhaitait au départ rester anonyme avait fait savoir lundi, par le biais de son avocate, qu'elle se tenait prête à témoigner au Sénat qui, aux Etats-Unis, a le dernier mot sur les nominations à la Cour suprême. - Menaces et harcèlement - La commission judiciaire du Sénat avait donc décidé de les convoquer pour une audition publique dès le 24 septembre. Cette femme, qui dit avoir finalement réussi à se libérer de son étreinte, affirme que le souvenir de ce moment a été une source de détresse pour elle et précise avoir eu recours à un psychologue pour y faire face.

Il lui faudra cependant convaincre le reste de son parti, car pour l'instant les leaders républicains "ne semblent pas disposés à changer d'avis", affirme USA Today.

"Je publie cette déclaration aujourd'hui pour dire clairement à tous ceux que cela concerne que je n'ai aucune connaissance de la fête en question et que je n'ai pas non plus connaissance de la conduite déplacée qu'elle (Christine Blasey Ford) allègue contre Brett Kavanaugh", assure Patrick J. Smith.

Ces informations sont parvenues cet été dans une lettre confidentielle à une influente sénatrice démocrate, Dianne Feinstein. Celle-ci devait initialement voter jeudi sur la candidature du magistrat. Quant à son accusatrice, "j'espère qu'elle va s'avancer pour plaider son cas", a ajouté le locataire de la Maison Blanche. Mais l'enjeu va bien au-delà.

La très prestigieuse haute cour, dont la mission première est de veiller à la constitutionnalité des lois, est, de fait, l'arbitre des grandes questions de société qui divisent la société américaine, du droit à l'avortement à l'encadrement de l'usage des armes à feu en passant par le mariage homosexuel. Or le juge Kavanaugh, un conservateur proche des républicains, est censé remplacer un juge plus modéré. Brett Kavanaugh a été choisi par Donald Trump sur une liste adoubée par des associations conservatrices, mais c'est au Sénat qu'il revient de valider sa nomination à vie. Du président Trump qui salue un juge au parcours "impeccable" à d'anciennes petites amies qui louent "un parfait gentleman", son camp s'attache à renforcer son image de bon père de famille. Au contraire. "Je ne compte pas laisser la confirmation du juge Kavanaugh être retardée à cause d'une accusation de la dernière heure que les démocrates n'ont pas jugée digne d'être signalée pendant plus d'un mois", a écrit l'influent sénateur Orrin Hatch, membre républicain de la commission.

Selon l'universitaire, Brett Kavanaugh et un ami, "complètement ivres", l'auraient coincée dans une chambre lors de la soirée. Le futur juge l'aurait plaquée sur un lit et aurait cherché à la déshabiller en la brutalisant, avant qu'elle ne parvienne à s'enfuir.

Recommande: