Toulouse. Vidéo d’un viol collectif sur Snapchat : la police bloque la diffusion

19 Septembre, 2018, 18:00 | Auteur: Lynn Cook
  • 19 ans Fille Réseaux sociaux Victime Viol collectif

Les enquêteurs ont réussi à identifier la jeune femme.

Une enquête pour "viol aggravé en réunion" a été ouverte à Toulouse à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux de plusieurs vidéos montrant l'agression d'une jeune femme visiblement très alcoolisée à la sortie d'une discothèque, a annoncé ce mercredi le parquet.

Selon La Dépêche du Midi, les faits remonteraient à la nuit de samedi à dimanche et se seraient déroulés à Balma, une commune à l'est de l'agglomération toulousaine.

(Capture d'écran) (Police nationale / Police nationale) La diffusion de vidéos montrant un viol collectif près d'une boîte de nuit à Toulouse a été bloquée par la police.

Selon un journaliste de France 3, qui a eu accès à la vidéo, les propos des quatre hommes ne laissent aucun doute. "Arrête de filmer, c'est un viol (...) c'est un viol, c'est un viol", lâchent également des personnes présentes".

La diffusion de plusieurs vidéos sur le réseau social Snapchat a été suspendue par la police, après qu'elles ont été signalées sur le site spécialisé de la police Pharos. "Ou encore les agresseurs dirent: " Laissez-moi seul, il faut que je lui règle son compte", " Les gars, chacun son tour! Après avoir bloqué la vidéo, la police nationale a rapidement demandé de "ne pas relayer ces vidéos". La victime, âgée de 19 ans, a été identifiée mais n'a pas encore été entendue nous a précisé une source proche de l'enquête. Les agresseurs, eux, n'ont pas encore été identifiés.

Recommande: