Tariq Ramadan visé par une enquête criminelle pour viol en Suisse

19 Septembre, 2018, 01:37 | Auteur: Lynn Cook
  • L'islamologue suisse Tariq Ramadan détenu pour viols confronté à une accusatrice

Le parquet a décidé d'ouvrir une enquête criminelle formelle à la suite de la plainte d'une femme accusant Tariq Ramadan de l'avoir violée dans un hôtel de Genève en 2008, a déclaré le porte-parole du ministère de la Justice Henri Della Casa, cité par le journal.

Tariq Ramadan devrait être auditionné d'ici quelques temps en France, en présence de toutes les parties.

La confrontation mardi avec l'une des accusatrices françaises identifiée sous le prénom de Christelle était initialement prévue en juillet mais avait été reportée, la plaignante ayant fait savoir qu'elle était souffrante.

Ce théologien de 56 ans a été inculpé en France le 2 février pour des accusations de viol qu'il conteste.

Lors de la première confrontation, "Christelle" avait décrit aux enquêteurs la cicatrice que ‎Tariq Ramadan porte à l'aine.

En garde à vue, le théologien avait seulement admis un "jeu de séduction" dans les ‎correspondances avec cette admiratrice. Pour la défense, cet élément, qui avait pesé dans la décision d'incarcération, a pu être obtenu par une éventuelle "collusion " des plaignantes avec des adversaires, notamment la polémiste Caroline Fourest, et d'anciennes maîtresses de l'intellectuel.

Tariq Ramadan demande sa libération après une nouvelle confrontation
France Tariq Ramadan demande sa libération après une nouvelle confrontation

La défense assure aussi, photos et témoignages - contestés - à l'appui, que "Christelle " était présente à la conférence que le prédicateur avait donné le soir même des faits dénoncés.

Identifiée sous le prénom de Christelle, cette plaignante handicapée depuis un accident de voiture accuse le petit-fils du fondateur égyptien des Frères musulmans de l'avoir violée en octobre 2009 dans sa chambre d'hôtel à Lyon.

Le 19 juillet, Tariq Ramadan a aussi pu être confronté pour la première fois à Henda Ayari, ‎dont la plainte, déposée à l'automne dans le sillage du mouvement #MeToo, avait lancé l'affaire.‎. Il a été placé sous le statut de témoin assisté dans le cadre d'une troisième accusation de viol.

Mais les déclarations de cette dernière ont été affaiblies par ses revirements sur la date et ‎le lieu des faits qu'elle dénonce.‎.

La défense de M. Ramadan entend déposer dès mardi, après la confrontation, une ‎troisième demande de mise en liberté.‎.

"C'est évidemment une étape importante pour ma cliente, qui a déposé plainte il y a plusieurs mois", a réagi samedi 16 septembre sur franceinfo maître Romain Jordan, avocat à Genève de Brigitte, quatrième femme à avoir déposé plainte contre Tariq Ramadan.

Recommande: