Quand Macron fait la morale à un jeune chômeur

18 Septembre, 2018, 05:36 | Auteur: Aubrey Nash
  • Emmanuel Macron à un jeune chômeur: Honnêtement hôtels cafés restaurants je traverse la rue je vous en trouve

C'est la polémique de ce week-end. Lors des Journées du patrimoine Emmanuel Macron s'est entretenu avec plusieurs curieux venus visiter le palais de l'Elysée. "Les mots du président de la République reprennent cette réalité de terrain et de nos entreprises: (.) notre secteur fait face à une pénurie historique de main-d'oeuvre", affirme-t-il. Interrogé lundi par Franceinfo, François Félix, le président de la Fédération nationale des producteurs de l'horticulture et des pépinières (FNPHP) a confié avoir reçu de nombreuse offres d'emploi pour le jeune homme.

Et s'il suffisait de traverser la rue pour trouver un emploi?

Le Président de la République lui a assuré que "si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie, les cafés et la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens". Honnêtement, hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue et je vous en trouve. "Ils veulent simplement des gens qui sont prêts à travailler", a répondu Emmanuel Macron. "Avec les contraintes du métier", avertit-il.

Le jeune chômeur explique alors: " Oui, moi personnellement ça ne me pose pas de problème [de changer de branche]. Un défi qui n'effraie pas le jeune homme, bien au contraire même, puisque ce dernier a envoyé de nombreux CV...

La séquence devenue virale du dialogue entre Emmanuel Macron et un jeune horticulteur au chômage aura peut-être un mérite. Une déclaration qui a provoqué un tollé politique et de vives réactions sur les réseaux. Samedi après-midi, Emmanuel Macron a fait une apparition surprise pour échanger avec le public et partager quelques selfies. ", reproche-t-elle. Le député Eric Coquerel, lui, y voit " un mépris de caste insupportable ".

Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a quant à lui qualifié d'"absurde" la réponse du président: "C'est donc la faute des chômeurs s'ils ne trouvent pas d'emploi?"

Recommande: