Produits dérivés : l’Elysée cessera de se fournir auprès de "Mug in France"

17 Septembre, 2018, 11:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Des cabas et des t-shirts siglés

Parmi les produits dérivés vendus par l'Élysée depuis jeudi, des mugs à l'effigie d'Emmanuel Macron et vendu 35 euros abusivement estampillés "porcelaine de Limoges" font polémique.

Les porcelainiers de Limoges affichent même des doutes sur l'origine de ces mugs. "Nous avons demandé à tous nos fabricants s'ils ont fourni ces produits à l'entreprise". Il y a bien longtemps qu'aucun porcelainier ne fabrique plus de mugs. Tel Alain Mouly, président de l'association pour l'IG "porcelaine de Limoges" et président de l'Union des fabricants de porcelaine de Limoges, qui juge l'histoire "croquignolesque", reprenant non sans ironie les termes du président. "La plupart des mugs sont aujourd'hui fabriqués en Asie", a raconté Alain Mouly à l'AFP.

Les mugs estampillés "Porcelaine de Limoges" et disponibles sur la nouvelle boutique en ligne de l'Élysée sont en réalité décorés... près de Toulouse.

Prévenu avant de les envoyer au Palais présidentiel, "Mug in France", basée en Dordogne, les a immédiatement remplacés par d'autres siglés "porcelaine française".

La présidence française propose à la vente à partir de ce week-end une cinquantaine de produits dérivés, pour contribuer à financer la rénovation du palais.

Ce dernier alerte alors Jean-Charles Granchamp, le créateur de Mug in France. Or pour avoir le label de " porcelaine de Limoges ", il faut que la porcelaine soit "entièrement fabriquée et décorée à Limoges ou dans le département de la Haute-Vienne". "Nous n'étions pas au courant pour l'IGP". Interrogé par France bleu Limousin, il développe son point de vue: "L'Etat attribue des labels et l'Etat lui-même achète des produits dont la provenance n'est pas du tout identifiée, alors que le but est aussi de protéger le consommateur! Aucun n'avait été envoyé à l'Elysée et nous avons effectué les modifications".

L'homme politique, visiblement réticent, explique qu'il ne peut pas s'exprimer sur ce sujet, avant de préciser en plaisantant: "Vous savez, je suis très attaché à Limoges". "Pour la présidence, il est essentiel de promouvoir les indications géographiques", a ajouté l'Elysée.

Recommande: