Trafic aérien: Une grève chez Ryanair ce mercredi

13 Septembre, 2018, 15:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • Des avions de la compagnie Ryanair cloués au sol

Les pilotes et les personnels volants de la compagnie irlandaise à bas coût Ryanair en Allemagne sont appelés à faire grève ce mercredi 12 septembre pour obtenir de meilleures rémunérations et conditions de travail, ont annoncé leurs syndicats lundi.

Lors d'une conférence de presse à Londres, M. O'Leary a cherché à minimiser l'impact des grèves en série qui touchent sa compagnie ces dernières semaines et s'est dit prêt à en affronter d'autres.

"Si ces menaces de grève continuent, elles mèneront à une réduction des opérations en Allemagne et à des suppressions d'emplois pour les pilotes comme le personnel navigant, en particulier dans les aéroports allemands secondaires, où nous enregistrons des pertes chaque hiver ", a déclaré dans un communiqué le directeur marketing de Ryanair, Kenny Jacobs.

La compagnie à bas coût avait précédemment indiqué ce mardi dans un communiqué que les passagers pouvaient gratuitement repousser leurs réservations de mercredi à jeudi, vendredi, samedi ou dimanche.

Le mouvement allemand est un avant-goût du débrayage européen que doivent officialiser jeudi à Bruxelles des syndicats italiens, portugais, espagnols, néerlandais et belge.

Ryanair, en proie à des turbulences sociales inédites depuis un an, fait face mercredi à une nouvelle grève déclenchée par son personnel allemand, préambule d'un débrayage européen fin septembre.

Ryanair a connu en août sa plus importante grève de 24 heures, les pilotes de cinq pays européens ayant débrayé, ce qui affecté 55.000 passagers au temps fort des congés d'été.

Depuis, Ryanair a trouvé des accords en Irlande et en Italie, jugés toutefois insuffisants par les syndicats allemands.

"Ceci est une première grève d'avertissement et la suite dépendra du déroulement des négociations", a averti Christine Behle, membre du conseil d'administration de Verdi.

Les personnels de Ryanair sont appelés à la grève le 28 septembre dans cinq. Les grévistes exigent, outre l'augmentation de leurs salaires, la mise en place d'un salaire minimum, des contrats locaux et non irlandais, ainsi que la prise en compte de la totalité des heures effectuées, y compris avant et après le décollage de l'appareil. "Nous, on veut une application de la loi en 2019", a-t-il ajouté.

Recommande: