Kinéis, la première constellation européenne de nanosatellites pour l'Internet des objets

13 Septembre, 2018, 03:52 | Auteur: Aubrey Nash
  • Kinéis lance la première constellation européenne de nano satellites pour l'internet des objets

Or, aujourd'hui, 90% de la planète est considérée comme non connectée.

Afin de répondre à ces problématiques, et avec le soutien du Centre National d'études spatiales (CNES), Collecte Localisation Satellites (CLS) a annoncé la création d'une nouvelle filiale, Kinéis. Professionnels et grand public auront accès à un "service de localisation et de connectivité satellitaire mondial, simple d'emploi et abordable".

Selon Alexandre Tisserant, le directeur du projet, Kinéis est "un opérateur satellitaire qui fournira une connectivité unique, universelle, entièrement dédiée à l'industrie des objets connectés". Chaque objet équipé d'un modem Kinéis pourra être localisé et transmettre des données où qu'il se trouve, quelles que soient les conditions.

Cette constellation, d'une vingtaine de satellites, dont la maîtrise d'oeuvres a été confiée par CLS à Thales Alenia Space, devrait être lancée dans l'espace en 2021.

Selon une étude, 30 milliards d'objets seront connectés dans le monde en 2030: voitures, montres, bateau, etc. Et cela concerne des domaines aussi différents que l'agriculture, le transports, les loisirs extrêmes, la navigation, la logistique, la pêche, etc. Un marché gigantesque et en pleine expansion sur lequel les entreprises du spatial misent, notamment à Toulouse.

Sans compter que la demande est de plus en plus importante en matières d'objets connectés. Et elle ne se contentera pas uniquement de suivre la migration des animaux.

Kinéis souhaite travailler avec les opérateurs IoT terrestres, les opérateurs satellites existants et les fabricants d'objets connectés.

Recommande: