Le triomphe de Netflix à la Mostra de Venise

10 Septembre, 2018, 20:17 | Auteur: Sue Barrett
  • Mostra de Venise Cuarón Lanthimos Audiard grands favoris

Hier soir, le jury de la Mostra de Venise remettait à Roma et son réalisateur Alfonso Cuarón le Lion d'Or, offrant ainsi à Netflix son premier grand Prix.

Une nouvelle fois, la Cité des Doges a ouvert ses portes aux films diffusés par les géants du streaming que sont Netflix ou Amazon et présenté, hors compétition, plusieurs avant-premières mondiales dont un inédit d'Orson Wells "The Other Side of the Wind", resté inachevé pendant plus de 40 ans (proposé par Netflix). Au-delà de cette consécration, c'est Netflix qui sort gagnant de cette histoire.

Son équivalent masculin pourrait aller à l'Américain Willem Dafoe, convaincant Vincent Van Gogh dans "At Eternitys's Gate (de son compatriote Julian Schnabel) ou à John C. Reilly, dans "Les Frères Sisters".

La prestation remarquée de la jeune actrice italo-irlandaise Aisling Franciosi dans le film pourrait lui valoir un prix d'interprétation, à moins que la célèbre Coupe Volpi ne soit attribuée à l'une des trois actrices de la fresque historique "The Favourite" (Emma Stone, Rachel Weisz et Olivia Colman). De même que "The Nightingale", portrait d'une femme assoiffée de vengeance dans la Tasmanie colonisée du XIXe siècle. "Je suis tombée amoureuse de votre ville et je suis honorée que votre ville soit tombée amoureuse de notre film".

" Je veux dire à toutes les femmes qui veulent faire des films de les faire parce qu'on a besoin de vous", a déclaré la cinéaste. De l'avis de nombreux professionnels, la Mostra a retrouvé le lustre et le prestige qu'elle avait perdus pour se positionner comme le premier concurrent de Cannes, et la voie royale vers les Oscars. Une nouvelle vitalité due aux organisateurs (et à son directeur Alberto Barbera) qui ont su trouver le juste équilibre entre grosses productions américaines grand public, film de genre et oeuvres à tonalité plus personnelle.

Toutefois, cette année, le plus vieux festival de cinéma du monde n'a pas été épargné par les polémiques; celle concernant la faible représentation féminine dans la sélection - une seule réalisatrice contre 21 cinéastes - étant la plus récurrente.

Les dirigeants de la Mostra, comme d'autres patrons de festivals avant eux, ont signé une charte les engageant à plus d'égalité hommes-femmes et de transparence dans son organisation.

L'actrice britannique Vanessa Redgrave et le réalisateur canadien David Cronenberg ont décroché le Lion d'Or pour l'ensemble de leur carrière.

Recommande: