Squeezie défend Norman, accusé de harcèlement sexuel — BalanceTonYouTubeur

08 Septembre, 2018, 08:13 | Auteur: Sue Barrett
  • Exclusif- Squeezie- Vidéo City Paris 2017 au parc des expositions de la porte de Versailles à Pari

Dans une courte séquence concluant la dernière vidéo postée hier sur sa chaîne, le vidéaste Squeezie a tenu à faire le point sur ses révélations qui ont entraîné la vague de réactions #Balancetonyoutubeur."Je tiens à revenir pour la première et dernière fois sur les tweets que j'avais publiés début août parce que je tiens à m'excuser". Aujourd'hui, à la suite de fausse dénonciation, il s'excuse dans une vidéo... Il y dénonçait les youtubeurs "qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels".

Depuis, Squeezie avait des réseaux pendant pratiquement un mois.

Le YouTubeur explique en premier lieu que son tweet a créé un engouement qu'il n'avait pas imaginé. Ce qui m'a poussé à faire ce tweet, ce sont de vrais témoignages poignants qui dénonçaient les actes honteux d'une minorité de youtubeurs. Et pas tous, attention, a-t-il précisé. Il rejoint ici son ami Cyprien, qui avait déjà demandé dans un tweet à ne pas tous les mettre "dans le même panier".

Le jeune homme a terminé son message en souhaitant passer la main: "La plupart des noms de ceux à qui je pensais au moment de tweeter sont sortis dans la presse". Mais "en ne donnant aucun nom pour des raisons légales, ça a crée un malentendu général", estime-t-il, "et c'est devenu pour certains une sorte de chasse aux sorcières".

La star des réseaux sociaux avait déclenché la polémique en août en accusant des youtubeurs de harcèlement sexuel, sans les nommer. Ca a entaché leur image à tort", a-t-il précisé, avant d'évoquer Norman (également youtubeur de Mixicom), dont le nom a été cité uniquement sur les réseaux sociaux: "Je ne le visais pas du tout. Ces histoires vont maintenant être réglées devant la vraie justice, parce qu'elle a ce qu'il faut comme preuves, et pas celle de Twitter.

Squeezie explique ensuite penser en particulier à Norman Thavaud, l'un des YouTubeurs les plus connus en France, "qui s'est quasiment tout pris dans la gueule". "Je m'excuse auprès des youtubeurs qui ont pris la tempête de Twitter et ses rageux". Il conclut sa vidéo en disant espérer que "YouTube redevienne un espace de créativité, de bonnes ondes et de bienveillance".

Recommande: