ETATS-UNIS : Donald Trump à la recherche du " résistant de l'intérieur "

08 Septembre, 2018, 01:42 | Auteur: Sue Barrett
  • ETATS-UNIS : Donald Trump à la recherche du

Mark Felt avait gardé le secret, y compris auprès de sa famille, jusqu'en 2005. Lors d'un meeting dans le Montana, le président a brièvement mis de côté sa détestation des journalistes pour les encourager à confondre l'auteur. Un cadre du Conseil de sécurité nationale avait finalement été limogé.

C'est depuis New Dehli que Mike Pompeo a nié être l'auteur de la "triste" tribune anonyme publiée par le New York Times.

Pour le président américain, cette tribune est une trahison, comme il l'a indiqué dans un tweet publié peu de temps après sa publication.

Dans le New York Times, l'auteur de la tribune écrit qu'il fait partie de la résistance au sein de l'administration Trump.

Cette tribune arrive 36 heures après la publication d'extraits d'un livre explosif du journaliste d'investigation Bob Woodward, qui dresse le portrait d'un président colérique et paranoïaque que ses collaborateurs s'efforcent de contrôler, parfois en cachant des textes qu'il doit signer, afin d'éviter de dangereux dérapages. Quitte à voler des lettres au sein même du Bureau ovale ou à ignorer, sans détour, l'ordre présidentiel d'assassiner le président syrien lancé à l'emporte-pièce. Une insoumission extraordinaire dans un pays où la figure présidentielle est révérée. Comme son ex-avocat John Dowd, qui confie à Woodward avoir découvert le côté ingérable de son ex-client, qu'il qualifie de "putain de menteur".

N'allons pas trop vite, rétorquent les experts en sciences politiques. De l'intérieur, ils ne peuvent que maintenir, "jusqu'à ce que - d'une manière ou d'une autre - cela s'achève", une "présidence à deux-voie", laissant, par exemple sur le plan international, M. Trump se rapprocher en public des "autocrates" et "dictateurs" comme Vladimir Poutine ou Kim Jong-un tout en maintenant, par ailleurs, la coopération avec les "alliés" des États-Unis.

La formulation utilisée par le New York Times, "haut responsable de l'administration Trump", est suffisamment large pour laisser libre cours à toutes les interprétations et permettre à chacun de dresser sa liste, jusqu'aux hypothèses les plus farfelues. Mais personne ne souhaite précipiter une crise constitutionnelle. Cette deuxième option permet ainsi de lire la tribune tout autrement.

Dans son discours, il a affirmé que les démocrates sont déterminés à le destituer en cas de changement de majorité. Les relations entre Donald Trump et son ministre de la justice sont tendues, le président s'en prenant ouvertement et régulièrement à Jeff Sessions à qui il reproche notamment de s'être récusé dans l'enquête russe sur les soupçons de collusion entre son équipe de campagne et Moscou. Tout comme les élus républicains du Congrès, qui auraient un rôle crucial dans toute procédure de destitution. Comme à son habitude, Trump n'a pas tardé avant de réagir.

Recommande: