Del Potro se hisse dans le dernier carré — US Open

08 Septembre, 2018, 05:53 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le passing de Thiem l'incroyable défense de Del Potro: le top 5 des points de mardi

Battue au même stade du tournoi new-yorkais par Stephens il y a un an, la Lettonne a fait d'une pierre deux coups: elle a pris sa revanche, et, à 28 ans, s'est qualifiée pour sa toute première demi-finale en Grand Chelem. Mais avant de battre Robin Soderling en finale, Roger Federer avait plus que souffert en demie contre la poutre - autre surnom affublé à Del Potro à cause de son physique longiligne - l'Helvète s'imposant finalement 3-6 7-6 (5) 2-6 6-1 6-4.

Del Potro a cependant stoppé l'Américain. L'Argentin a ensuite fait l'impasse sur Cincinnati.

De retour à Flushing Meadows un an après avoir donné naissance à sa fille Olympia, la cadette des soeurs Williams (36 ans) a éjecté la dernière survivante du top 10, la N.8 mondiale Karolina Pliskova, 6-4, 6-3 en quart de finale. Le 3e joueur mondial n'a toujours pas perdu un set jusque-là, à la différence de Rafael Nadal ou Novak Djokovic.

Juan Martin Del Potro a une idée en tête: redevenir, comme en 2009, le roi de Flushing Meadows. Le fait d'arme sur ce tournoi pour l'Argentin? Il s'est arrêté en quarts de finale à Wimbledon. Encore moins après que Coric s'est fait masser au niveau des adducteurs puis strapper la cuisse droite, à 5 jeux à 2 dans le deuxième set. Le tournant du match?

En soirée, l'Argentin connaîtra l'identité de son adversaire au prochain tour.

Et alors que Isner jouait devant une foule locale, del Potro a obtenu le support des partisans, qui étaient munis de drapeaux bleus et blancs et de chandails de soccer à l'effigie de l'Argentine. Attanchant, talentueux, brillant, le jeune Argentin décroche sa première victoire en Grand Chelem, ses larmes au moment où il s'exprime en espagnol à son clan resteront dans les esprits. D'abord en demi-finale, en battant Andy Murray chez lui en Grande-Bretagne, au terme d'une partie remportée au bout d'un ultime cinquième set et une nouvelle fois, et ensuite en finale où il avait retourné une situation pourtant desespérée, mené deux sets à rien par Marin Cilic, il offrira finalement un cinquième match décisif. Un titre qui manquait cruellement à cette grande nation du tennis! Un outsider nommé Del Potro, qui traverse cette quinzaine à la vitesse d'un TGV. Jusque-là, elle avait plafonné en quarts de finale deux fois, toutes à l'US Open (2016 et 2017). Jamais réellement inquiété malgré un premier set accroché où il concédera son seul break du match, Del Potro a rapidement haussé son niveau de jeu avant de dérouler.

Recommande: