US Open: quand l'arbitre vient au secours de Kyrgios en plein match

07 Septembre, 2018, 03:37 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Getty  AFP | L'Australien Nick Kyrgios face au Français Pierre Hugues Herbert au 2e tour de l'US Open le 30 août 2018 à New York

Ce n'est pas le rôle de l'arbitre de descendre de sa chaise", a-t-il ainsi affirmé, ajoutant: "En tant qu'arbitre de chaise, vous devez prendre des décisions, qu'elles vous plaisent ou pas.

Herbert, Kyrgios... et l'arbitre!

Sur le court N.17, Kyrgios (30e) était mené d'un set et d'un break (6-4, 3-0) par le Français Pierre-Hugues Herbert (75e) quand l'arbitre a profité d'un changement de côté pour descendre de sa chaise et venir s'adresser en tête-à-tête à l'Australien. "Je veux tu0027aider. Je vois tes matches et tu es quelquu0027un de formidable pour ce sport. Ce n'est pas toi, je le sais", a-t-on pu entendre dire Lahyani.

Kyrgios won the second set after a pep talk from the chair umpire Mo Lahyani.

Nick Kyrgios affrontera le Suisse Roger Federer, samedi, à Flushing Meadows. Alors que le début de la rencontre avait été catastrophique pour l'Australien Nick Kyrgios, résigné et semblant avoir abandonné le combat en ce début de deuxième set (6-4, 3-0), l'arbitre Mohammed Lahyani s'est rendu au chevet du joueur. "Un arbitre n'a pas à aider un joueur", a considéré le joueur français, estimant que Layhani avait "fait une erreur".

Et si dans un premier temps, Nick Kyrgios n'a pas semblé réagir aux injonctions de l'arbitre et à son discours, laissant deux services du Français se transformer aisément en aces, il a fini par se reprendre. Tout ce que je peux dire, c'est qu'à partir de ce moment-là, il est devenu un autre joueur.

Les organisateurs du tournoi, eux, ont justifié l'attitude de l'arbitre par son "inquiétude" que l'Australien ait besoin "d'aide médicale" et par le "bruit" régnant sur le court. On ne saura jamais ce qui ce serait passé si Mohamed n'était pas descendu de sa chaise et ne lui avait pas parlé, a-t-il insisté.

Dans la soirée, dans un texte posté sur son compte Twitter, Herbert s'en est pris aux explications avancées par le tournoi.

Recommande: