Paris - Pôle emploi dans le viseur de la Justice

07 Septembre, 2018, 08:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • Paris - Pôle emploi dans le viseur de la Justice

La plainte, consultée par l'AFP, pointait une "charge de travail exponentielle" et une "réorganisation incessante des méthodes de travail" ou des mutations répétées, après la création en 2008 de Pôle emploi, né de la fusion des agences chargées de l'indemnisation (Assedic) et de la recherche d'emploi (ANPE).

Pôle emploi est visé depuis le 15 juillet 2014 par une information judiciaire pour harcèlement moral, mise en danger délibérée de la personne d'autrui, non-assistance à personne en danger, homicide involontaire et conditions de travail contraires à la dignité de la personne. Une plainte avait été déposée cette année-là par le syndicat CFTC Emploi et par les parents d'une conseillère Pôle emploi de Seine-Saint-Denis. Le 27 octobre 2012, Aurore Moësan s'est donné la mort à 32 ans, en se pendant à son domicile. La pression et les conflits avec sa hiérarchie lui étaient vraiment durs. Une souffrance qu'elle avait d'ailleurs détaillée dans un mail envoyé à sa référente syndicale. La victime avait alerté sa direction, mais en vain.

Les proches de la trentenaire sont convaincus que Pôle emploi aurait sa part de responsabilité dans le décès de la jeune femme. Il s'avère en outre que le cas d'Aurore n'était pas "isolé". Les conditions de travail y seraient devenues anormales.

Joint par l'AFP, Pôle Emploi fait savoir qu'"elle ne commente pas une instruction judiciaire en cours".

L'enquête a été confiée à l'Office central pour la répression des violences aux personnes.

Recommande: