Les secouristes entament une course contre la montre — Séisme au Japon

07 Septembre, 2018, 20:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Japon: plusieurs maisons englouties par un glissement de terrain après un puissant tremblement de terre

Le tremblement de terre, de magnitude 6,7, s'est produit à 3h08 (20h08 mercredi au Luxembourg), à 62 km au sud-est de la capitale régionale, Sapporo, sur la plus septentrionale des îles principales de l'archipel, a indiqué l'agence météorologique japonaise. Pour l'heure, le bilan s'élève à deux morts et une quarantaine de disparus.

"C'était épouvantable, la terre a dévalé et j'ai cru que j'allais mourir", a témoigné un habitant. "Ma fille, qui est au lycée, était terrorisée".

"Nous exhortons les habitants des zones frappées par de fortes secousses à tenir compte des informations diffusées à la télévision et à la radio et à s'entraider", a lancé le porte-parole du gouvernement. 25 000 militaires attendus Des militaires sont arrivés sur place pour participer aux opérations de sauvetage: "au total, 25 000 hommes sont attendus". Des refuges ont été ouverts dans les diverses régions touchées.

Selon la compagnie Hokkaido Electric Power, 2,95 millions de foyers et autres clients ont été privés d'électricité après le séisme, en raison de l'arrêt de toutes les centrales de la région.

Le premier ministre Shinzo Abe a mis en garde contre "les risques de coulées de boue et d'effondrements de bâtiments", alors que des précipitations étaient attendues sur la région. Les installations ont commencé à redémarrer progressivement, des hydrauliques d'abord, puis thermiques ensuite, a précisé le ministre de l'Industrie Hiroshige Seko, selon lequel "il faudra au moins une semaine pour que la situation soit totalement rétablie" en dépit des diverses mesures rapidement prises. À noter que le combustible de la centrale nucléaire de Tomari, qui a été privée d'alimentation électrique extérieure, est refroidi grâce au courant fourni par des groupes électrogènes.

Les transports étaient également fortement perturbés, sur les rails et dans les airs. Tous les trains sont arrêtés et l'aéroport de Sapporo Chitose a dû fermer. Du fait de problèmes d'approvisionnement, il est donc contraint de suspendre pour la journée de lundi de l'ensemble de ses lignes de production de véhicules au Japon.

Les responsables ont mis en garde contre le risque de répliques.

Vue aérienne montrant des glissements de terrain qui semblent avoir eu lieu après le tremblement de terre, à Atsuma, Hokkaido, le 6 septembre 2018.

Chaque année, le Japon subit 20 % des séismes les plus importants de la planète. Aéroport du Kansai ferméL'aéroport du Kansai, situé en mer sur une île artificielle au large d'Osaka, a été inondé et fermé, avec 3 000 passagers et plusieurs centaines d'employés bloqués à l'intérieur: le pont reliant les lieux à la terre ferme a été endommagé par un pétrolier qui s'est encastré dedans.

Recommande: