Le match Dresde-Hambourg reporté à cause d'une manifestation — Allemagne

01 Septembre, 2018, 14:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Allemagne un migrant condamné pour meurtre en pleine tensions avec l'extrême droite

Depuis des mois, le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui a fait une entrée remarquée l'automne dernier à la chambre des députés nationaux, reproche à Mme Merkel d'être responsable de la hausse de la criminalité dans le pays après l'entrée de plus d'un million de demandeurs d'asile en Allemagne en 2015 et 2016, des données infirmées par les statistiques.

Alors que la population allemande est confrontée, quotidiennement, à la délinquance des migrants importés par la chancelière démocrate-chrétienne Angela Merkel, et notamment à des agressions sexuelles et des meurtres commis par ceux-ci, un nouveau drame survenu à Chemnitz, en Saxe, le dimanche 26 août 2018 à 3 h 15 du matin, qui a coûté la vie à un Allemand de 35 ans et envoyé deux autres Allemands, âgés respectivement de 33 et 28 ans, lourdement blessés, à l'hôpital, a conduit, le même jour en fin de journée, des citoyens à descendre dans la rue et à se rassembler afin de s'élever contre ces actes. " Nous avons un gros problème à régler " Le ministre fédéral de l'Intérieur, Horst Seehofer, a dénoncé mercredi la fuite du mandat d'arrêt, couvert par le secret de l'instruction, comme un acte " absolument inacceptable ". "Il n'est pas possible que des policiers pensent qu'ils peuvent faire fuiter des choses alors qu'ils savent tout à fait qu'ils commettent ainsi un délit", a-t-il insisté.

Dans cette cité de Saxe, région où l'extrême droite et les néo-nazis sont fortement implantés, les protestataires se sont retrouvés devant un immense buste de Karl-Marx - Chemniz fut rebaptisée Karl-Marx-Stadt durant la période communiste - après de violents incidents dimanche.

Le document donnait des détails sur l'agression, la victime ayant été frappée de cinq coups de couteau au thorax, mais aussi l'identité et l'adresse du suspect ainsi que les noms de témoins. Le Parquet de Dresde a du reste ouvert une enquête afin " d'éclaircir au plus vite " les faits.

Samedi, l'extrême droite de Chemnitz prévoit une " marche funèbre " en l'honneur de la victime des coups de couteau.

Il a en revanche été fêté en héros par l'extrême droite sur les réseaux sociaux et lors de la manifestation de Chemnitz, où un des orateurs jeudi soir l'a comparé au lanceur d'alerte Edward Snowden. Les policiers, déployés en masse avec notamment des canons à eau, ont maintenu à distance un cortège de l'extrême gauche qui tentait de s'approcher du rassemblement d'extrême droite. Les forces de l'ordre avaient été vivement critiquées pour ne pas avoir suffisamment sécuriser les rues de Chemnitz lors de manifestations précédentes. Il s'est avéré que le manifestant en question était employé par la police locale présente à titre privé. "Merkel doit partir ", " Arrêter le flot de demandeurs d'asile " étaient deux des mots d'ordre inscrits sur les pancartes des manifestants. "La chancelière Angela Merkel a dénoncé avec véhémence " la haine dans la rue " et les " chasses collectives ". Et ce alors qu'ils avaient été prévenus par le Renseignement intérieur de la violence à attendre. 20 personnes ont été blessées dans les échauffourées.

Recommande: