Prélèvement à la source : Darmanin pris dans les tergiversations de Macron

31 Août, 2018, 19:01 | Auteur: Aubrey Nash
  • Impôt à la source: Gérald Darmanin à Pau ce jeudi

Déjà en mars dernier, le ministère de l'économie avait dévoilé sur le site impôt.gouv une vidéo expliquant le prélèvement à la source "en 2 minutes chrono". Le ministre des Comptes publics affirmait encore le 29 août sur Europe 1: "Nous ferons la réforme de l'impôt à la source et à la fin janvier 2019, les Français paieront leur impôt à la source".

Le taux individualisé, préférable pour les couples, qui permet de différencier les salaires afin qu'un taux spécial s'applique à chacun des conjoints, prenant compte de leurs revenus.

"Madame, Monsieur, chers contribuables, l'année prochaine, la manière dont vous allez payer votre impôt sur le revenu va changer". Mi-août, l'exécutif a aussi revu sa copie en annonçant un mécanisme permettant aux entreprises de moins de 20 salariés de se décharger de la collecte de l'impôt, via le dispositif Titre emploi service entreprise (Tese), utilisé pour les cotisations Urssaf. En présence de son adjointe Gwenaëlle Bouvet, et de Nadine Bodiger, adjointe au centre des Finances publiques de Morlaix, elles informent, à l'occasion d'une conférence de presse, des éléments majeurs de la réforme du prélèvement à la source (P.A.S).

Gérald Darmanin n'est pas en reste. "Mais je suis attentif: nous avons décidé de reporter en 2017 d'un an cette réforme parce que nous voulions être sûrs qu'elle serait mise en œuvre dans de bonnes conditions".

Désaveu. Ces réserves suivent de peu celles du Premier ministre: "Nous ferons le point sur la préparation de cette réforme dans les prochaines semaines", avait indiqué dimanche Edouard Philippe dans le JDD, sans s'engager sur sa mise en place.

Dans les faits, l'exécutif s'emploie depuis plusieurs semaines à rassurer les contribuables. "Cette réforme de modernisation de l'impôt et de simplification ne changera en rien le montant total de votre impôt", a promis Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, dans une lettre jointe aux avis d'imposition.

Recommande: