Nick Kyrgios en doit une à l'arbitre — US Open

31 Août, 2018, 21:36 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Moment surréaliste: Quand Nick Kyrgios dépité est remotivé par... l'arbitre

Une situation qui a accouché d'une scène sans doute inédite: accablé par le comportement du joueur de 23 ans, l'arbitre de la rencontre, le Suédois Mohamed Lahyani a profité d'un changement de côté pour descendre de sa chaise et tenter de motiver l'Australien. "Ce n'est pas toi, je le sais", l'entend-on lui dire en tête-à-tête. "Après avoir vu la vidéo, je suis en colère contre l'arbitre qui n'a pas à descendre de sa chaise pour parler à Nick en essayant de le raisonner", dit-il.

"Tout ce que je peux dire, c'est qu'à partir de ce moment-là, il est devenu un autre joueur", a-t-il souligné. Un avis partagé par Roger Federer, qui a lancé: " En tant qu'arbitre, vous prenez des décisions depuis votre chaise, que ça vous plaise ou non. "Ça n'a pas eu d'effet du tout". Pas du tout", a lui affirmé Kyrgios, expliquant avoir déjà connu des situations comparables, dans lesquelles des arbitres l'invitaient à ne pas laisser filer le match. "Ca ne m'a pas aidé du tout, a-t-il insisté. Ce n'est pas parmi les tâches d'un arbitre d'encourager un joueur pendant un match. "Il ne m'a pas coaché du tout, c'est ridicule". Mais le joueur français, battu finalement en quatre sets alors qu'il menait tranquillement 6-4, 3-0 avant l'intervention de l'arbitre, a été plus agacé encore par la prise de position officielle de la direction du tournoi, qui a soutenu Mohamed Lahyani en assurant que ce dernier avait simplement voulu savoir si Kyrgios avait besoin d'une intervention médicale.

Quelques jeux plus tard, Kyrgios débreakait et finissait par remporter le second set au jeu décisif (8 points à 6). Il était sur sa chaise et ne demandait rien à personne.

"Il a été demandé à Lahyani de respecter les protocoles établis dans tous les matches où il va officier à l'avenir", indique encore le tournoi, qui ajoute que "sa performance va continuer à être évaluée, comme celles de tous les arbitres de chaise tout au long de l'US Open".

Dans la soirée, dans un texte posté sur son compte Twitter, Herbert s'en est pris aux explications avancées par le tournoi.

Recommande: