Ingérence russe: "la vérité n'est pas la vérité" assure l'avocat de Donald Trump

21 Août, 2018, 01:35 | Auteur: Lynn Cook

En toile de fond, l'enquête sur les soupçons de collusion avec la Russie de l'équipe du candidat républicain pendant la campagne de l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le même jour, son avocat Rudy Giuliani répondait sur NBC News aux questions du journaliste Chuck Todd, notamment sur le fait de savoir si l'équipe de Trump tentait de gagner du temps avant que le président ne soit entendu directement par le procureur Mueller, qui dirige l'enquête.

"Et lorsque vous me dites qu'il devrait témoigner parce qu'il va dire la vérité et qu'il ne devrait pas s'inquiéter, et bien c'est absurde parce que c'est la version de la vérité d'une personne. Pas la vérité", a-t-il dit. "La vérité n'est pas la vérité", a immédiatement répondu M. Giuliani.

" Lundi n'est pas lundi", a déclaré un journaliste de CNN.

"C'est tout juste acceptable pour un étudiant en deuxième année de philosophie qui vient juste d'essayer pour la première fois de la Molly", une sorte d'ecstasy de synthèse, a lancé ce dernier. Mais il s'est avéré que la réunion s'est déroulée sur un autre sujet, il n'en a pas été question du tout.

"Si vous en êtes réduit à "la vérité n'est pas la vérité", en particulier en tant qu'avocat, vous êtes dans une très mauvaise posture", a relevé l'ancienne procureure fédérale Joyce Vance sur la chaîne MSNBC.

Rudy Giuliani n'est est pas à sa première déclaration surprenante.

Recommande: