Pour sortir Tesla de la Bourse, Elon Musk s'en remet aux Saoudiens

14 Août, 2018, 11:41 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pour sortir Tesla de la Bourse, Elon Musk s'en remet aux Saoudiens

Le milliardaire sud-africain de 47 ans avait indiqué mardi que l'opération se ferait au prix de 420 dollars par titre, valorisant Tesla à plus de 71 milliards de dollars, contre près de 61 milliards actuellement.

Lundi, le milliardaire qui dirige également SpaceX a expliqué qu'après une réunion avec ce fonds, le 31 juillet, il n'avait "aucun doute qu'un accord avec le fonds souverain saoudien allait se conclure et que ce n'était qu'une question de procédure".

"C'est la raison pour laquelle j'ai parlé de 'financement assuré' lors de l'annonce du 7 août".

Dans l'hypothèse où il garderait sa participation de 20%, il faudrait environ 50 milliards pour finaliser la transaction, calculent des banquiers mais le coût pourrait être moindre si de grands actionnaires décidaient de ne pas céder leurs parts.

Il ne prévoit pas d'endetter totalement l'entreprise pour financer son possible retrait de la Bourse, alors que ce type de transaction s'effectue la plupart du temps avec de l'argent emprunté massivement auprès des banques (LBO). "La plupart des capitaux requis pour le retrait de la cote viendront des prises de participations plutôt que de la dette, c'est-à-dire que ce ne sera pas un montage classique de rachat par effet de levier auquel ont recours généralement les entreprises quand elles quittent la Bourse".

Ces explications suffiront-elles à dissiper les doutes des investisseurs?

Lundi, dans un post de blog, il confirme également que le fonds saoudien a acquis récemment une participation au capital de Tesla, qui s'élève à environ 5%.

A Wall Street, le titre prenait 0,44% dans les premiers échanges lundi.

Face aux spéculations et au scepticisme des marchés, le gendarme de la Bourse, la SEC, avait demandé à l'entreprise si l'affirmation d'Elon Musk, la semaine dernière, était " réelle ", et deux financiers ayant spéculé sur la chute boursière de Tesla ont déposé des plaintes car le titre a flambé après l'annonce, ce qui leur a fait perdre des millions de dollars.

Le fonds d'investissement public d'Arabie Saoudite (Public Investment Fund ou PIF) est connu pour ses investissements dans les nouvelles technologies et a notamment débloqué 45 milliards de dollars (39,4 milliards d'euros) pour créer, avec le conglomérat japonais SoftBank, le fonds Vision Fund.

Le patron du groupe n'a jamais caché son aversion pour les spéculateurs, moqués régulièrement sur son compte twitter. Il ne serait ainsi plus obligé de publier chaque trimestre les résultats de son entreprise, de bons chiffres donnant un coup de fouet à l'action, de mauvais l'affectant.

Une semaine après son tweet annonçant un projet de retrait de la cote de Tesla, Elon Musk, son PDG, s'est livré à une "mise à jour", lundi 13 août, en publiant un message sur le blog Tesla du constructeur de voitures électriques. "Je ne pense pas que ce serait sage d'alourdir le fardeau de Tesla en augmentant de façon importante sa dette".

Recommande: