Politique : Bédié exige la démission des ministres PDCI-RDA avant ce lundi

11 Août, 2018, 07:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Henri Konan Bédié et les ministres PDCI le jeudi 9 août 2018

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se sont parlés mercredi après plusieurs jours de silence entre les deux hommes sur fond de tension politique liée à la création du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, allié au pouvoir) Henri Konan Bédié a rendu mercredi, une "visite de courtoisie" au chef de l'Etat Alassane Ouattara, qu'il a félicité pour "les décisions prises" dans son message à la nation lundi, selon une note de la présidence.

Ce jeudi 09 Août, le président Henry Konan Bédié a reçu à sa résidence, les ministres de son parti et leur a exigé une démission à leurs postes au sein du gouvernement ivoirien et ce avant le lundi prochain, c'est-à-dire le Lundi 14 Août 2018. Alassane OUATTARA, Président d'honneur du Rassemblement des Républicains.

Cette rencontre fait suite à l'audience que le Président du PDCI-RDA a accordée, le 06 juillet 2018, à Daoukro, à Mesdames Henriette DAGRI DIABATE et KANDIA CAMARA, respectivement Présidente du RDR et Secrétaire Générale du RDR. Déjà accusant le parti en place de complot contre les membres actifs du PDCI-RDA par le limogeage du Ministre Jean-Louis Billon et dernièrement du maire du plateau Akossi Bendjo de son poste.

SI rien n'est sorti de leur tête-à-tête, en effet, l'on en sait davantage sur le motif de ce déplacement inattendu du président du Pdci-Rda au domicile du président de la République.

Vu toutes les irrégularités, ci-dessus relevées, qui ont eu à entacher le processus de création de ce Parti unifié RHDP. Un grand coup se prépare ce soir au siège du Pdci-Rda, qui met en danger des ministres tel Kobenan Kouassi Adjoumani, président du mouvement "Sur les traces d'Houpohouët-Boigny" et d'autres cadres qui ont pris fait et cause pour le Rhdp unifié.

Mais le parti de Konan Bédié a glissé peu à peu dans l'ombre du RDR.

Une décision qui permettra de présenter "des candidats pour les élections municipales et régionales sous sa bannière".