Enquête ouverte après la disparition d'un touriste allemand dans le Gard

11 Août, 2018, 22:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Gard: recherche du disparu, enquête sur la colonie de vacances allemande non homologuée

"Si quelqu'un de la direction a été mis en garde et qu'il n'a pas réagi à cet avertissement, je ne reviendrais pas en Allemagne à leur place". Le parquet a demandé leur placement sous contrôle judiciaire et réclamé qu'ils aient l'interdiction de se rendre à Saint-Julien-de-Peyrolas.

Plus d'une centaine d'enfants évacués Ils avaient été placés en garde à vue dès jeudi soir, le jour où avaient éclaté de violents orages dans le nord du Gard, provoquant des inondations.

Les recherches du ressortissant allemand disparu depuis jeudi, à la suite de l'inondation qui a dévasté le camp de vacances d'une association allemande à Saint-Julien-de-Peyrolas, ont repris ce samedi matin. Certains avaient été récupérés dans les arbres, où ils s'étaient accrochés pour échapper à la crue de la rivière.

Le terrain sur lequel était installée la colonie n'était pas homologué par la préfecture, et il se trouvait en zone inondable. Nous n'avons rien trouvé pour l'instant. L'eau, arrivée en vague brutale, était montée au moins jusqu'à la taille d'un adulte, sous des orages exceptionnellement violents. Alors que des dizaines d'enfants ont été évacués à cause des intempéries - neuf d'entre-eux ayant été légèrement blessés - et qu'un septuagénaire est toujours porté disparu, le président et le vice-président allemands de l'association propriétaire du terrain ont été mis en examen pour le chef de "blessures involontaires aggravées par la mise en danger d'autrui, et pour la création d'un camping sans permis d'aménager". "Il est désormais établi que l'endroit où se trouvait la colonie était dans une zone à risque inondable et que les responsables du camping le savaient ", a indiqué samedi Éric Maurel. Cette association est installée à Saint-Julien-de-Peyrolas depuis 2006 après avoir été présente sur la commune voisine de Saint-Martin-d'Ardèche. "Les responsables informés du danger Selon le procureur, les deux responsables ont reconnu au cours de l'enquête avoir été informés du danger".

Un enfant, en hypothermie, de la colonie de vacances de 120 enfants, ainsi que trois personnes légèrement blessées, ont été hospitalisées à Bagnols-sur-Cèze.

Depuis 2017, la commune de Saint-Julien-de-Peyrolas est en litige avec l?association allemande Jugendförderung Saint-Antonius, propriétaire du terrain, qu'elle accuse de ne pas respecter le plan d'urbanisme.

Le Gard et sept autres départements du Sud-Est se trouvaient en vigilance orange aux orages et pluies inondations jeudi à 16H00.

Recommande: