Air france -klm : Les rumeurs sur le DG relancent le titre

10 Août, 2018, 18:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Benjamin Smith actuel numéro deux d'Air Canada. DR

PARIS | Le numéro deux de la compagnie aérienne Air Canada, Benjamin Smith, a été choisi par le comité de nomination d'Air France-KLM pour succéder à Jean-Marc Janaillac à la tête du groupe franco-néerlandais, indique le quotidien Le Monde mercredi, citant "plusieurs sources".

Et le SNPL de pointer du doigt Frédéric Gagey, directeur financier d'Air France-KLM, Franck Terner, actuel Directeur Général d'Air France et Gilles Gateaun Directeur Général Ressources Humaines d'Air France ainsi qu'une une grande partie du Conseil d'administration et du Comité exécutif " qui sont à la manœuvre dans l'unique but de sauver leur poste " affirme-t-il.

Selon le journal, le comité de nomination du conseil d'administration d'Air France-KLM a étendu sa recherche à des profils internationaux sur l'insistance de l'américain Delta et du chinois China Eastern, qui figurent parmi ses actionnaires.

"Le processus de nomination de la nouvelle gouvernance d'Air France-KLM est en cours et se poursuit", a réaffirmé une porte-parole du groupe.

Air France "a assuré près de 98% de ses vols long-courriers" en juin et juillet et "99,2% de ses vols moyen-courriers en flotte Airbus sur cette même période". Il demande que l'Etat ne s'en mêle pas à part en sommant le Conseil d'administration de faire un travail impartial, et de reconsidérer l'ensemble des candidatures à la vue des éléments nouveaux, comme par exemple l'augmentation du niveau de rémunération du futur dirigeant. S'il s'agit de "maintenir les gens en place, ça ne vaut pas le coup", a-t-il insisté.

Benjamin (surnommé Ben) Smith est responsable des transports aériens et chef de l'exploitation chez Air Canada, où il est employé depuis 2002.

Il y est aussi décrit comme "le visionnaire de l'expansion stratégique et diversifiée du réseau mondial d'Air Canada". Le précédent PDG, Jean-Marc Janaillac, a quitté ses fonctions le 4 mai à la suite du référendum sur les salaires qui l'a désavoué. Le choix d'un non Français est un coup de tonnerre pour la compagnie tricolore. Il a aussi lancé la filiale à bas coûts Air Canada Rouge.

Recommande: