73 ans après, le Japon commémore le bombardement atomique d'Hiroshima

09 Août, 2018, 08:23 | Auteur: Lynn Cook
  • En images : Hiroshima, le Japon se souvient soixante-treize ans après

Lundi, le ciel était clair tout comme le 6 août 1945 quand, à 08h15 heure locale, un bombardier B-29 américain baptisé 'Enola Gay' largua sur la ville une bombe atomique.

Le Japon commémore ce lundi l'anniversaire du premier bombardement atomique de l'histoire, qui a frappé il y a 73 ans la ville d'Hiroshima. L'explosion, équivalente à celle de 15 000 tonnes de TNT, est dévastatrice: Hiroshima est rasée, au moins 75 000 personnes meurent sur le coup. "J'espère que le gouvernement japonais jouera son rôle dans la réalisation du pacifisme que la Constitution exprime et conduira la communauté internationale à renforcer le dialogue et la coopération pour un monde libéré des armes nucléaires", déclare Kazumi Matsui durant la cérémonie.

'Si l'humanité oublie l'Histoire ou cesse de se confronter à elle, nous pourrions commettre encore une terrible erreur.

"Dans les dernières années, il est devenu évident que des divergences existent entre pays sur les moyens de procéder à la réduction des armes nucléaires", a déclaré Abe sans se référer directement à ce texte.

Également présent à la cérémonie, le Premier ministre Shinzo Abe opte pour un discours laissant paraître les contradictions japonaises sur ce sujet des armes nucléaires.

"Avec cela comme point de départ, nous devons obtenir la coopération des pays avec et sans armes nucléaires".

Trois jours plus tard, le 9 août, l'armée largue une autre bombe atomique, cette fois au plutonium, sur la ville de Nagasaki.

Ces deux événements ont conduit à la capitulation du Japon et scellé la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L'ex président américain Barack Obama s'était rendu à Hiroshima en mai 2016, soit la première visite en ce lieu de mémoire d'un président américain en exercice.

Recommande: