Un médecin veut empêcher Jérôme Cahuzac d'exercer la médecine

08 Août, 2018, 00:05 | Auteur: Jonathan Ford
  • Le bourg de Camopi au bord de la rivière Camopi

Cette pique, visant l'ancien ministre de l'Economie et chirurgien de carrière Jérôme Cahuzac, est signé Alain Choux. Cela fait un mois que l'ancien ministre du Budget, condamné en appel pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale exerce dans un dispensaire situé dans la jungle guyanaise.

Dans le courrier qu'il vient d'adresser au président du conseil de l'Ordre des médecins de Corse du Sud où est inscrit l'ex-maire de Villeneuve-sur-Lot depuis son déménagement, il y a quelques mois, à Bonifacio, le docteur Choux feint de s'interroger: "sauf erreur ou omission de ma part, lors de mon inscription à l'Ordre des médecins de Paris, j'ai dû fournir une copie certifiée conforme qui confirmait que mon casier judiciaire était vierge de toute condamnation ".

Il appartient donc désormais à l'Ordre des médecins, dans le cadre de la procédure ouverte par le docteur Choux, d'apprécier si les faits ayant entraîné les sanctions figurant au casier judiciaire du Dr Jerôme Cahuzac sont contraires à la moralité et à la probité et sont suffisamment graves pour justifier une interdiction d'exercer la médecine.

"Bien entendu, après une tentative de conciliation, je saisirai le Conseil disciplinaire de l'Ordre des médecins pour demander une radiation de ce repris de justice", avertit-il.

De son côté, le Conseil national de l'ordre des médecins a argué que Jérôme Cahuzac "a déjà été sanctionné disciplinairement ". Alain Choux s'interroge sur les compétences de ce spécialiste dans les implants capillaires et sur de nécessaires "mises à jour" professionnelles.

Je vais prendre le temps nécessaire.

Et comme le souligne le JDD, l'homme n'en est pas à son coup d'essai: il est célèbre pour avoir fait radier deux médecins de renom, Philippe Even et Bernard Debré, suite à la publication d'un Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Qui a permis le recrutement de M. Cahuzac en Guyane? Et qu'elle aurait dû demander une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales.

Recommande: