Mis en cause par des travailleurs, Foodora quitte l'Australie

05 Août, 2018, 20:21 | Auteur: Aubrey Nash
  • Livraison de repas à domicile: Foodora quitte la France

Foodora fait face à la concurrence du britannique Deliveroo, de l'américain Uber Eats et de Just Eat.

"Dans les marchés où nous ne sommes pas numéro 1 et où nous ne voyons pas de moyen d'obtenir cette place (.) nous arrêtons nos activités", avait indiqué sans davantage de précisions le PDG du groupe, Niklas Östberg, jeudi lors de la présentation des résultats trimestriels de la compagnie.

Distancée par ses concurrents, "Foodora a annoncé sa décision de quitter le marché australien et de cesser ses opérations pour concentrer son attention sur des marchés où la société entrevoit de meilleurs potentiels de croissance", a expliqué le groupe dans un communiqué.

La société allemande suspend son activité de livraison de repas en France et dans d'autres pays. Elle est notamment engagée dans une bataille judiciaire devant un tribunal fédéral avec le Fair Work Ombudsman (FWO). L'institution, qui surveille le respect du droit du travail en Australie, a engagé des poursuites à la demande de trois de ses anciens livreurs. Elle estime que l'entreprise leur a fait signer des contrats fantoches, qui ont entraîné leur "sous-rémunération". Foodora quitte donc le marché français mais aussi italien, néerlandais et australien.

Face à une concurrence exacerbée, l'allemand Delivero Hero la maison mère de Foodora jette l'éponge en France où il est présent depuis avril 2015.

Le merveilleux monde de la livraison de repas à domicile vient de connaître un nouveau rebondissement qui risque d'augmenter la menace sur le statut déjà précaire des coursiers.

Recommande: