Plusieurs personnes blessées après une agression au couteau dans un bus — Allemagne

21 Juillet, 2018, 07:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Attaque au couteau dans un bus en Allemagne

Le chauffeur a alors stoppé le bus et s'est fait attaquer.

L'assaillant a pu être maîtrisé et se trouve en garde à vue, poursuit la même source, qui n'a pour l'instant aucune indication à donner quant aux mobile du crime.

L'agence de presse allemande DPA, citant la police, a rapporté que trois personnes étaient traitées pour des blessures, certaines sérieuses, mais que leur vie n'était pas en danger. Des policiers arrivés sur place ont alors interpellé l'assaillant, d'après le témoignage. C'était effrayant. Après, les blessés ont été évacués.

Un homme a poignardé les passagers d'un bus à Lübeck, dans le nord de l'Allemagne.

Selon Lothar H., un témoin âgé de 87 ans, "les passagers ont sauté du bus et criaient".

Plusieurs personnes ont été blessées vendredi après-midi dans un bus dans le nord de l'Allemagne après qu'un homme a agressé au hasard ses passagers avec une arme blanche, selon la police et des témoins cités par des médias allemands. "L'agresseur avait un couteau de cuisine".

La police interroge également en ce moment même 30 témoins. Nous ne pouvons pas encore dire s'il y aura des impacts sur nos mesures de sécurité, a affirmé une porte-parole de l'événement.

Si le mobile du crime n'a pas encore été établi, les faits interviennent cependant dans un contexte tendu outre-Rhin où plusieurs attentats ou tentatives d'attentats ont été recensés ces dernières années, notamment à l'arme blanche.

Hans-Joachim Grote, ministre de l'Intérieur du Schleswig-Holstein, (à gauche) et Jan Lindenau, maire de Lübeck, sont informés par la police sur les lieux d'une attaque au couteau à Luebeck, dans le nord de l'Allemagne. L'homme de 29 ans arrivé en Allemagne en 2015 est soupçonné d'avoir voulu remplir l'engin de ricine, un poison. Tous semblent avoir organisé leurs actes seuls.

Les troupes allemandes ne participent cependant à aucune opération de combat, mais à des missions de reconnaissance, de formation ou de ravitaillement. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: