"C'est l'Afrique qui a gagné", dit Maduro, le président vénézuélien

21 Juillet, 2018, 11:21 | Auteur: Ruben Ruiz

"Oui, ils sont français", a rappelé l'ancien président des Etats-Unis (qui possède lui-même des origines africaines), applaudi par la foule présente pour l'événement. Cet avis est également celui de nombreux internautes africains, pour qui l'équipe de France n'aurait rien pu faire sans les africains. Il a également écrit au procureur de la République de Paris, François Molins, pour attirer son attention sur cette plainte.

La veille, Nicolas Maduro a estimé que le titre des Bleus en Coupe du monde était en réalité une victoire de l'Afrique, en référence aux origines de plusieurs joueurs.

"L'équipe de France ressemblait à l'équipe d'Afrique, la France a gagné grâce aux joueurs africains", a déclaré le chef de l'Etat. Devant une liste des joueurs de l'équipe de France qui sont originaires d'autres pays (le drapeau de ces pays mis en évidence devant le nom de chacun), le latéral gauche rectifie le tir en reprenant cette liste et en plaçant le drapeau français devant tous ces joueurs en question. "Nicolas Maduro racialise le mondial de foot en estimant que l'Afrique a gagné car 14 joueurs français sont d'origine africaine". Présent en Afrique du Sud pour les célébrations du centième anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, Barack Obama a livré son opinion sur le sujet.

Ce matin sur France Inter le député et président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, a vivement réagi aux propos de Nicolás Maduro, expliquant qu'il allait porter plainte contre le président vénézuélien, ajoutant: "Monsieur Maduro ne connaît pas la France et j'ai envie de lui dire 'on t'emmerde".

Comme en Italie où ce genre de propos se sont multipliés sur les réseaux sociaux et dans les articles de presse, insistant sur le fait que "c'est l'Afrique qui a gagné".

"L'équipe de France a des joueurs d'origine africaine et d'outre-mer". Certains, comme le numéro 22 français Benjamin Mendy, recadrent avec sobriété ces travers.

Recommande: