Nouveau bras de fer entre Rome et Malte

17 Juillet, 2018, 03:45 | Auteur: Lynn Cook
  • La France va recevoir 50 des 450 migrants débarqués en Italie

Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a assuré dimanche soir que l'Espagne et le Portugal prendraient chacun 50 migrants sur les 450 se trouvant dans les eaux italiennes, à l'instar de la France, de Malte et de l'Allemagne. Depuis samedi matin, les deux navires militaires sur lesquels les migrants ont été transbordés sont proches des côtes siciliennes dans l'attente d'une solution définitive qui pourrait être proche après l'accord de cinq pays de prendre 250 migrants. Selon des sources de la présidence du Conseil des ministres, citées par les médias italiens, M. Conte a l'intention de réclamer aux autres pays de l'Union européenne la redistribution immédiate des migrants, faute de quoi leur débarquement en Italie serait interdit.

Dans le post Facebook accompagnant la photographie de sa lettre, Giuseppe Conte s'est félicité d'"un résultat important obtenu après une journée d'échanges téléphoniques et écrits qu'[il a] eu avec l'ensemble des 27 dirigeants européens".

Un navire de l'agence européenne Frontex et un autre des autorités italiennes ont secouru quelque 450 migrants qui se trouvaient sur un bateau surchargé en Méditerranée, au large de l'île de Linosa, à 100 miles nautiques de Malte. Huit personnes, des femmes et des enfants, ont été transportées pour des raisons médicales sur l'île de Lampedusa.

Italie les 450 migrants ont tous débarqu
Monde Italie les 450 migrants ont tous débarqué Monde Italie: 450 migrants bloqués sur des navires militaires finalement accueillis en Sicile

Cette annonce semble mettre un terme à l'incertitude qui entourait le sort des 450 migrants depuis qu'ils ont été secourus et devrait pouvoir leur ouvrir l'accès à un port italien. "Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a insisté auprès du chef du gouvernement Giuseppe Conte pour que les deux navires aient pour instruction de " faire route vers le sud, la Libye ou Malte ". Malte a répliqué en affirmant que l'embarcation était bien plus proche de l'île italienne de Lampedusa que de son propre territoire, soulignant que les migrants ne voulaient pas d'aide maltaise mais souhaitaient poursuivre leur route vers l'Italie.

Après l'Aquarius et le Lifeline, une nouvelle embarcation avec 450 migrants à bord fait l'objet de tractations entre Malte et l'Italie qui refusent tous les deux de l'accueillir. Il souhaite désormais élargir cette interdiction aux navires des missions internationales en Méditerranée, la position de l'Italie étant de partager avec l'UE la gestion des flux migratoires.

Recommande: