Intrusions de quatre personnes sur la pelouse en finale — Mondial

16 Juillet, 2018, 15:45 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Une des membres du groupe Pussy Riot. Elle n'a visiblement pas perdu son sourire

Dimanche soir, Kylian M'Bappé a été photographié tapant dans les mains d'une des Pussy Riot qui sont entrés sur la pelouse, à la 53e minute de la finale France-Croatie, à Moscou.

Quatre personnes ont interrompu le match en pénétrant sur la pelouse avant d'être rapidement repris par la sécurité du stade. La France menait 2 à 1 à ce moment-là, elle s'est finalement imposée 4-2.

Vêtue d'un uniforme costume-cravate, cette femme d'un groupe de quatre personnes a juste eu le temps de se précipiter vers l'attaquant français pour faire ce geste, avant d'être fermement évacuée par les services de sécurité russe.

Ils représentaient des "policiers célestes qui surveillent doucement les supporteurs du Mondial (.) et le respect des règles du jeu", à la différence des "policiers terrestres" russes qui "dispersent les manifestations" et "font du mal à tous" selon les Pussy Riot. Le groupe a fait allusion à Oleg Stentsov, un cinéaste ukrainien condamné à 20 ans de prison en 2015 pour avoir, après l'annexion de la péninsule par Moscou, mis le feu à deux bureaux en Crimée, dont un appartenant au parti au pouvoir en Russie.

Contactés par l'AFP, des membres du groupe Pussy Riot n'étaient pas joignables dans l'immédiat. Kouratchiova a indiqué à Reuters par téléphone qu'elle se trouvait dans un poste de police au stade Loujniki de Moscou où s'est disputée la finale.

Recommande: