Airbus : accord avec JetBlue pour 60 A220-300 | Brèves

14 Juillet, 2018, 03:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • Marché : Airbus rebaptise le CSeries A220, s'attend à de fortes commandes

NEW YORK, 10 juillet (Reuters) - Airbus a remporté une victoire importante mardi avec l'annonce par la compagnie américaine JetBlue Airways de son intention d'acheter 60 monocouloirs A220-300, première commande importante pour l'ancien CSeries de Bombardier dont l'avionneur européen vient de prendre contrôle.

"C'est un accord gagnant-gagnant".

"La sélection par JetBlue de l'A220 pour compléter sa flotte grandissante d'avions de la famille A320 est un signe de confiance fort, à la fois vis-à-vis de l'A220 lui-même et à l'égard de la manière dont ces deux appareils peuvent être complémentaires pour offrir une flexibilité de réseau pour les compagnies aériennes et une excellente expérience passagers", a déclaré Eric Schulz, directeur commercial de la division aviation civile d'Airbus. Une opération qui lui permettra de concurrencer son rival sur les avions régionaux avec les ERJ et E2 d'Embraer de 70 à 150 sièges.

"Il semblerait que ce qu'a fait Airbus avec Bombardier donne du souci aux autres industriels concernés et Boeing est en train de voir comment il va pouvoir réagir", a commenté M. Faury.

A ce jour, 402 exemplaires ont été commandés et 38 appareils livrés à trois opérateurs.

Les deux partenaires visent notamment le marché nord-américain, où le CSeries a remporté un premier succès auprès de la compagnie Delta Air Lines, avec une commande de 75 appareils. Delta Air Lines a commandé 75 A220-100.

Airbus espère récupérer au moins la moitié de ce marché, soit plus de 3.000, le CSeries, qui est en concurrence avec le brésilien Embraer, a-t-il ajouté avant le salon aéronautique de Farnborough qui se tient à partir de lundi prochain près de Londres.

Le siège du programme et la ligne d'assemblage principale resteront basés à Mirabel, au nord de Montréal.

L'objectif d'Airbus avec cette acquisition est d'améliorer la compétitivité du programme en réduisant les coûts de production de l'A220.

Recommande: