Meurtres néonazis en Allemagne: perpétuité pour la principale accusée

13 Juillet, 2018, 10:42 | Auteur: Lynn Cook
  • L'Allemagne attend le verdict de l'un des plus grands procès de néonazis

Beate Zschäpe, qui avait rejeté sa responsabilité durant le procès, "a repris à son compte les opinions d'extrême droite de son entourage", "particulièrement celles visant les juifs et les étrangers", a souligné M. Götzl.

Quatre autres néonazis soupçonnés d'avoir fourni une aide logistique au trio, baptisé "Clandestinité nationale-socialiste" (NSU) sont assis sur le banc des accusés depuis l'ouverture du procès le 6 mai 2013.

Lors de la lecture du verdict, certains militants néo-nazis présents dans la salle ont laissé exploser leur joie quand Emminger n'a été condamné qu'à 2,5 ans de prison alors que le parquet avait requis 10 ans d'emprisonnement.

En novembre 2011, Uwe Mundlos et Uwe Böhnhardt avaient été retrouvés morts par la police, tués par balles dans une caravane juste avant leur arrestation. Les enquêteurs pensent qu'ils se sont soit tous deux suicidés, soit que l'un deux a tué son complice avant de retourner l'arme contre lui.

Cette affaire a profondément bouleversé l'Allemagne et a jeté une lumière crue sur les défaillances des services de renseignement intérieur ainsi que sur le danger sous-estimé des réseaux d'extrême-droite allemands.

Elle avait également embarrassé le gouvernement allemand, les meurtriers présumés ayant pu agir pendant des années sans être inquiétés.

La chancelière Angela Merkel avait exprimé "la honte" de son pays devant ces crimes.

Les meurtres visaient des petits commerçants, la plupart turcs ou d'origine turque, dans toute l'Allemagne et leur auteur avait été surnommé "le tueur des kebabs".

Pendant la dizaine d'années d'une enquête laborieuse, les familles des victimes ont été accusées à tort, et jamais la piste xénophobe n'a semble-t-il été explorée sérieusement par les enquêteurs. Il avait fallu attendre deux ans et demi d'audience pour que l'accusée s'adresse pour la première fois à ses juges dans une lettre lue par l'un de ses avocats. Des documents importants ont également été détruits avant que l'enquête ne soit achevée.

La néonazie Beate Zschäpe a été condamnée le 11 juillet par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour sa participation à 10 meurtres racistes.

Recommande: