Brett Kavanaugh, un anti-avortement nommé "à vie" — Cour suprême

13 Juillet, 2018, 02:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président Trump a nommé le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême ce 9 juillet 2018.                  REUTERS  Jim Bourg

Soucieux d'offrir le maximum de résonance à une annonce qui va particulièrement contenter sa base électorale, M. Trump a prévu de présenter l'heureux élu depuis la Maison Blanche à 21H00, heure du prime time télévisé. M. Trump, à chacun de ses meetings politiques, aime vanter parmi ses succès la nomination de M. Gorsuch.

La liste de candidats, soigneusement sélectionnés par l'organisation conservatrice Federalist Society, a été affinée par le président qui a tweeté samedi "Une grande décision va être prise bientôt".

Le président Donald Trump annoncera lundi son choix pour le poste de juge à la Cour suprême des Etats-Unis, un magistrat qui sera vraisemblablement très conservateur et dont les décisions seront lourdes de conséquences pour l'évolution de la société américaine.

Trois magistrats tiennent ainsi la corde: Brett Kavanaugh, un ancien conseiller de George Bush fils; Amy Coney Barrett, une juge réputée pour ses valeurs religieuses traditionalistes et Raymond Kethledge, défenseur d'une interprétation littérale de la Constitution. Au cœur de la Cour suprême, neuf sages veillent à la conformité des lois.

Le juge Kennedy, 81 ans, a joué un rôle pivot: conservateur sur des sujets comme les armes à feu ou le financement électoral, il lui est arrivé de virer progressiste sur des thèmes comme l'avortement, la discrimination positive ou le mariage homosexuel. Avec Brett Kavanaugh, la juridiction chargée de veiller à la constitutionnalité des lois qui comptent une majorité de cinq membres conservateurs, contre quatre progressistes.

Il siège depuis une décennie à la cour d'appel de Washington, une instance réputée pour l'importance des dossiers qui y passent et donc considérée comme un tremplin pour la plus haute instance judiciaire du pays, également située dans la capitale fédérale.

"Cette nomination peut mettre en danger le droit à l'IVG, qui a bénéficié depuis plus de quatre décennies à des millions de femmes et de familles", a réagi lundi l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

"Le départ à la retraite de M. Kennedy provoque un glissement de la Cour" vers la droite, confirme à l'AFP Thomas Lee, de la Fordham Law School.

Ce parcours du combattant va durer plusieurs mois au cours desquels le magistrat de 53 ans devra éviter le moindre faux pas susceptible de lui aliéner le précieux soutien d'un élu. Barrett et 51 ans pour M. Kethledge.

Une Cour conservatrice devrait sabrer les velléités locales de réglementer les armes à feu, donner des gages aux chrétiens conservateurs, conforter les partisans de la peine de mort, appuyer les lobbys patronaux et s'opposer à un plafonnement des financements électoraux.

La nomination doit être confirmée par le Sénat.

"Ce soir, j'ai l'honneur et le privilège d'annoncer que je suis à la Cour suprême des États-Unis Brett Kavanaugh", un juge "aux références impeccables", a déclaré Donald Trump au terme d'un suspense savamment orchestré par la Maison-Blanche.

Mais l'opposition démocrate entend se mobiliser lors du vote de confirmation, un processus que Mitch McConnell, le chef des républicains au Sénat, veut boucler à l'automne. "Je compte vérifier près et avec le candidat nommé par le président", promis la sénatrice républicaine Susan Collins.

Recommande: