Moscou attend les Bleus façonnés par Deschamps — Coupe du monde

12 Juillet, 2018, 06:24 | Auteur: Ruben Ruiz
  • EdF : Mbappé, Deschamps explique sa colère

Le sélectionneur de l'équipe de France n'avait qu'une crainte: la suspension de son attaquant. Ça a été très dur face à une belle équipe de Belgique.

De son côté, Libération lance un " Vivement dimanche! " A l'origine d'une altercation lors du quart du Mondial 2018 contre l'Uruguay (2-0) vendredi, Kylian Mbappé (19 ans, 20 sélections et 6 buts) s'est tout de suite fait recadrer par Didier Deschamps". Une "deuxième étoile qui les propulsera dans une autre galaxie", poursuit le quotidien, "celle des multichampions du monde, aux côtés (par ordre d'apparition) de l'Italie, de l'Urguay, du Brésil, de l'Allemagne et de l'Argentine". " se réjouit Le Parisien". "Il n'y a plus Zidane mais une flopée de grands joueurs entourés de bons joueurs".

Mais "le bloc français a tenu bon", continue le quotidien, pour qui les Bleus ont été "monstrueux". En une du quotidien sportif, le buteur français du match contre la Belgique, Samuel Umtiti, " la tête dans les étoiles ". C'est un défenseur qui a marqué. Au constat que "le rêve est terminé" s'ajoutaient un peu partout des commentaires aigres-doux sur les choix tactiques du sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, accusé d'avoir verrouillé le match au détriment du spectacle. Dimanche, il pourra devenir le troisième homme à remporter la Coupe du monde comme joueur puis entraîneur, après le Brésilien Mario Zagallo et l'Allemand Franz Beckenbauer. "C'est beau, une France unie", s'exclame "Le Parisien".

Recommande: