La folie sur les Champs-Elysées !

12 Juillet, 2018, 06:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • 20minutes

La demi-finale de la Coupe du monde France-Belgique de mardi soir (20h00) sera diffusée sur écran géant devant l'Hôtel de Ville à Paris, où plus de 1.200 policiers et gendarmes seront mobilisés dans un contexte de menace terroriste.

Pour des raisons de sécurité, un filtrage sera organisé en amont du parvis Georges Frêche, il est donc conseillé de venir un peu avant 20 heures pour pouvoir s'installer tranquillement avant le début du match.

"On est en finale!". Alors que des milliers de personnes avaient afflué sur les Champs-Elysées à Paris pour fêter la victoire de l'équipe face à la Belgique en demi-finale de la Coupe du monde en Russie, des affrontements violents ont eu lieu et les forces de l'ordre ont dû évacuer la célèbre avenue pour éviter que la situation ne dégénère.

"Vive la France, vive la République", lancent deux jeunes lycéennes parisiennes, Alia et Sacha.

En cas de qualification des Bleus pour la finale, l'écran géant sera réinstallé sur le parvis Georges Frêche, le dimanche 15 juillet.

Les fumigènes embrasent la nuit, en alternance avec les lourdes détonations de pétards, a constaté un journaliste de l'AFP.

"On est en finale!".

Aux balcons, des familles agitent des drapeaux sur la rue de Rivoli et les enfants en maillot français saluent la foule. "J'avais 16 ans en 1998, c'était une des plus belles soirées de ma vie". "On va communier tous ensemble sur les Champs".

Dans le quartier touristique de Pigalle, l'ambiance était aussi à la fête. "On va connaître notre 98 à NOUS", explique celle qui n'était pas née quand la France a gagné sa première étoile. A quelques mètres du Moulin Rouge, les pétards claquent, les plus audacieux se hissent sur le toit des bus, tandis que d'autres tirent des fumigènes, a constaté un journaliste de l'AFP.

"C'est magnifique", hurle Thierry Perier, 45 ans, venu avec sa fille de 8 ans. "On a les meilleurs joueurs et pour le moral des Français, gagner la Coupe serait le plus beau des cadeaux", ajoute ce cadre parisien, la voix éraillée à force d'avoir crié.

Recommande: