Quatre nouveaux enfants sauvés — Grotte thaïlandaise

10 Juillet, 2018, 18:14 | Auteur: Aubrey Nash

Si cette information, relayée par CNN, est confirmée de source officielle, cela signifierait que huit enfants en tout ont été secourus depuis le début des opérations dimanche, et qu'il en reste quatre, ainsi que le coach, à l'intérieur du réseau de grottes et de tunnels partiellement inondé dans lequel le groupe s'est retrouvé coincé le 23 juin dernier.

Après que les premiers enfants ont été extraits de la grotte dimanche, l'opération de sauvetage a repris lundi matin à 11h00 (07h00 heure de Paris).

Le chef de la cellule de crise, Narongsak Osottanakorn, avait promis en début d'après-midi de "bonnes nouvelles" pour "dans quelques heures". Dans la nuit, de fortes pluies ont détrempé la grotte de Tham Luang, située dans la province de Chiang Rai, ce qui augmente le danger dans cette "guerre contre l'eau et la montre" pour sauver les garçons de l'équipe de football des "Wild Boars" ("Sangliers sauvages"). La pluie de mousson menace d'inonder ce réseau souterrain complexe, long d'une dizaine de kilomètres.

Les équipes de plongeurs ont dû se reposer entre les deux évacuations et replacer des bouteilles d'oxygène le long du parcours, d'où l'intervalle. Les secours devaient attendre que les enfants, trop faibles pour faire le chemin inverse, reprennent suffisamment de forces avant de pouvoir les sortir de la grotte. Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend plusieurs difficiles passages sous l'eau. Ce parcours périlleux a coûté la vie à un plongeur vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants. 90 plongeurs, 50 étrangers et 40 thaïlandais, sont impliqués dans l'opération de sauvetage.

La première évacuation s'est toutefois révélée plus rapide que prévu, en avance de plus de deux heures sur l'horaire indiqué à l'origine. En effet, il faut compter onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour...

Baptisés par les réseaux sociaux "Sangliers sauvages 1, 2, 3 et 4", les quatre garçons sont "en sécurité", avait expliqué dimanche soir le chef des secouristes thaïlandais, Narongsak Osottanakorn, sans précision sur leur état de santé ou leur identité. "Les médecins envisagent de permettre aux familles de leur rendre visite, mais séparés par une vitre", a-il dit. Selon la presse thaïlandaise, le premier jeune arrivé à l'air libre s'appelle Mongkol Boonpiem.

Avec l'arrivée de la mousson, les autorités se démènent pour secourir les garçons, âgés de 11 à 16 ans, de même que leur entraîneur de soccer de 25 ans.

Recommande: